Sites à découvrir
Temoignages Tonkin Voyage

Lang Son

Lang Son est une province frontalière avec la Chine. C'est également la capitale de la province du même nom. Elle est connue pour la beauté de ses paysages tel que la rivière Ky Cung, la grotte Tam Thanh et le rocher Vong Phu. C'est également un site historique, du fait de sa situation géographique, qui a joué un rôle important dans les victoires vietnamiennes contre les chinois. 

Après la fin de la Seconde guerre Mondiale, Lạng Sơn fut un lieu de garnison français jusqu'à sa prise en 1950 pendant l'offensive deVo Nguyen Giap, ce qui fut considérée comme un tournant de la Guerre d'Indochine. En octobre 1950, Giap s'empare de Dong Khé, à mi-chemin entre Langson et Cao Bang. Le commandement français décide d'évacuer Cao Bang, solidement tenue par la Légion, car le Vietminh détruit jusqu'à 80% des convois de ravitaillement venus de Lang Son. Un commandement incompétent puisqu'il décide de l'évacuer par la route (la fameuse RC 4, dite "la route sanglante"), ce qui suppose que les troupes françaises reprennent Dong Khé. Or, malgré leur héroïsme, elles ne peuvent pas reprendre le poste et les 2 colonnes françaises, celle de du colonel Charton venant de Cao Bang et celle du Colonel Lepage venant de Lang Son pour récupérer les troupes de Cao Bang sont anéanties dans les falaises de Coc Xa (6-7 octobre 1950) à 4 km au sud de Dong Khé. Ensuite, c'est la panique et la honte : alors que Lang Son, ceinturé d'énormes forts, est réputé imprenable, le colonel Constans décide de l'évacuer par surprise, donc sans faire sauter les gigantesques dépôts de tout qui approvisionneront une division de Giap pendant un an. En fait, la guerre d'Indochine a été perdue en octobre 1950, Giap pouvant maintenant faire venir facilement de Chine toutes les troupes et approvisionnements nécessaires par les "portes de la Chine de Langson, Dong Khé et Cao Bang.

La ville est entourée de collines de pins. La pagode des fées à 2 km au sud de la ville est située dans une grotte et dédiée au général Tràn Hung Dao, vainqueur des mongols au XIIIème siècle, à la déesse Guan Yin et au Bouddha. Les grottes de Ky Lua, également à 2 km du centre-ville sont spectaculaires, notamment celle des Trois Purs (Tam Thanh Dong), objet d'un rituel qui rassemble surtout des femmes venues demander aux dieux, argent, santé, fécondité et bonheur. Les grottes de Nhât Thanh et Nhi Tan à 100m de la précédente sont également belles, la dernière profondément creusée par une rivière souterraine.

Lang Son est une province frontalière avec la Chine. C'est également la capitale de la province du même nom. Elle est connue pour la beauté de son patrimoine paysager tel que : la rivière Ky Cung, la grotte Tam Thanh, le rocher Vong Phu. C'est également un site historique du fait de se situation géographique qui a joué un rôle important dans les victoires vietnamiennes contre les chinois. 
Après la fin de la Seconde guerre Mondiale, Lạng Sơn fut un lieu de garnison français jusqu'à sa prise en 1950 pendant l'offensive deVo Nguyen Giap, considérée comme un tournant de la Guerre d'Indochine. En octobre 1950, Giap s'empare de Dong Khé, à mi-chemin entre Langson et Cao Bang ; le commandement français décide d'évacuer Cao Bang, solidement tenue par la Légion, car le Vietminh détruit jusqu'à 80% des convois de ravitaillement venus de Lang Son ; commandement incompétent puisqu'il décide de l'évacuer par la route (la fameuse RC 4, dite "la route sanglante"), ce qui suppose que les troupes françaises reprennent Dong Khé. Or, malgré leur héroïsme, elles ne peuvent pas reprendre le poste et les 2 colonnes françaises, celle de du colonel Charton venant de Cao Bang et celle du Colonel Lepage venant de Lang Son pour récupérer" les troupes de Cao Bang, sont anéanties dans les falaises de Coc Xa (6-7 octobre 1950) à 4 km au sud de Dong Khé. Ensuite, c'est la panique et la honte : alors que Lang Son, ceinturé d'énormes forts, est réputé imprenable, le colonel Constans décide de l'évacuer par surprise, donc sans faire sauter les gigantesques dépôts de tout, qui approvisionneront une division de Giap pendant un an. En fait, la guerre d'Indochine a été perdue en octobre 1950, Giap pouvant maintenant faire venir facilement de Chine toutes les troupes et approvisionnements nécessaires par les "portes de la Chine de Langson, Dong Khé et Cao Bang.
La ville est entourée de collines de pins. La pagode des fées à 2 km au sud de la ville est située dans une grotte et dédiée au général Tràn Hung Dao, vainqueur des mongols au XIIIème siècle, à la déesse Guan Yin et au Bouddha. Les grottes de Ky Lua, également à 2 km du centre-ville sont spectaculaires, notamment celle des Trois Purs (Tam Thanh Dong), objet d'un rituel qui rassemble surtout des femmes venues demander aux dieux, argent, santé, fécondité et bonheur. Les grottes de Nhât Thanh et Nhi Tan à 100m de la précédente, sont aussi belles, la dernière profondément creusée par une rivière souterraine. 
Meo Vac : C'est une petite ville nichée à l'extrême nord du Vietnam. Elle est entourée par des hautes montagnes calcaires, ce qui rend son accès difficile. Pour de nombreux vietnamiens, l'évocation de la ville de Meo Vac a un petit air de bout du monde du fait de son éloignement. 
On retrouve quelques structures hôtelières familiales mais ce qui fait le cœur de la ville est son marché, rempli de produits chinois. Les maisons sont typiques du fait de la faible hauteur de celles-ci, ce qui est caractéristique des villes de montagnes. 
Le plus gros intérêt de cette ville est la route qui y mène. On découvre des paysages spectaculaires, les plus sensationnels du Vietnam.  C'est le lieu de vie de plusieurs ethnies dont les Lolos, les Dzaos et les H'mongs font partis. Ces ethnies éloignées de la modernisation des grandes villes ont su garder un rythme de vie, une culture et des costumes ancestraux.