voyage au vietnam sapa
Sites à découvrir
Temoignages Tonkin VoyageTonkin Voyages dans les guides de voyages

Sapa Vietnam, une perle dans les montagnes

Situé à 350 km d’Hanoi au nord-ouest du Vietnam, au cœur d'une superbe vallée à une trentaine de kilomètres de la frontière chinoise, Sapa est une ancienne station climatique de l'époque coloniale qui date de 1922. Cernée par la chaîne de montagnes que les Français avaient surnommée les "Alpes tonkinoises", Sapa est dominée par le point culminant du Vietnam : le mont Fansipan.

Sapa est un des 10 endroits suggérés par le célèbre magazine de voyage américain  Lonely Planet comme destination idéale pour voyager, notamment pour son effet bénéfique sur la santé.

Sapa est une ville magique perdu dans la brume. Situé à une altitude moyenne de 1500m - 1800m, le climat à Sa Pa est presque modéré, avec une température moyenne de 15-18 ° C. La saison des pluies dure de mai à la fin d’août. Le meilleur moment pour les touristes de voyager à Sa Pa est donc de septembre à novembre ou de mars à mai. A cette période, la météo est assez stable. Il fait sec avec des jours ensoleillés, des nuits fraîches. En avril et en mai, Sapa est rempli de couleurs de la floraison et de champs verdoyants.

Autour de Sapa  sont organisées des randonnées pour aller jusqu’aux hameaux où, avec un guide, on peut rencontrer les villageois et communiquer plus facilement avec eux.

C’est en observant les photos que vous pourrez vous rendre compte de l’extrême richesse que nous dévoile Sapa avec ses costumes traditionnels : les sacs à pompons rouges, les ravissantes boucles d’oreille d’argent et ces enfants charmants qui viennent à votre rencontre dans un cadre bucolique.

Comme dans d’autres régions d’Asie, les influences extérieures ont peu à peu effrité la riche identité culturelle propre à tant de minorités ethniques vietnamiennes. Peu d’entre elles portent encore le costume traditionnel, à l’exception des femmes des villages reculés de l’extrême Nord du pays. Si l’introduction de l’électricité, de la médecine moderne et de l’enseignement représentent des avancées incontestables, cette évolution s’accompagne malheureusement de l’abandon des traditions ancestrales.

Presque quotidiennement, les Montagnards des environs endossent leurs costumes les plus chatoyants et font route vers le marché de Sapa.

C’est le samedi que l’animation atteint son comble. Observer les paysans allant au marché et retournant dans leurs villages et hameaux situés pour la plupart à moins de 3 km de la ville est un spectacle à lui tout seul.

Installé sur la grande place du village et sur les escaliers aux alentours, le grand marché a lieu le samedi : la plupart des ethnies de la région viennent y vendre leurs produits. Les Hmongs noirs, majoritaires sont reconnaissables aux ravissantes boucles d’argent portées par les femmes à leurs oreilles (parfois plusieurs superposées)

On observera aussi les jeux amoureux des adolescentes en âge de se marier (13 – 15 ans ) : vêtues de leurs plus beaux vêtements qui sont différents de ceux des femmes mariées, elles se retrouvent à la nuit tombée dans les recoins du marché ; non pas, pour vendre des babioles aux touristes, mais pour se rencontrer entre elles et faire la connaissance des garçons, à l’abri des regards indiscrets si possible. C’est ce qu’on appelle à Sapa ” le marché de nuit des amoureux “. Pour cette parade amoureuse, les jeunes garçons portent jusqu’à trois turbans autour de la tête. Ce rituel est loin d’être simplement folklorique mais tout à fait indispensable pour la cohésion sociale de ces groupes qui vivent dispersés. C’est un facteur déterminant dans le système de reproduction du groupe pour éviter la consanguinité.

Les minorités vietnamiennes jouissent d’une autonomie parfaite et, bien que la langue nationale officielle soit le vietnamien, les enfants continuent à apprendre leur propre langue. Policiers et militaires appartiennent souvent aux ethnies locales, bien représentées à l’Assemblée nationale de Hanoi. 

Pour sentir la beauté des paysages à Sapa, les touristes doivent se promener à travers des rizières en terrasses s’échelonnant sur les versants des montagnes. 

Les sites à visiter sont:

La vallée des Roses: Elle est d'une superficie d’environ 22 ha, situé dans une vallée créée par deux montagnes Ham Rong et Fansipan. Il s'agit d’un tourisme vert avec près d’un millions de roses, pêches, prunes, amandes Taiwan ... On y trouve un resort comprend 11 maisons de plancher en bois situées au milieu des jardins de roses françaises. Toutes ces maisons ont une vue sur la vallée de Lao Chai avec des champs en terrasses, cela crée une image magique. Si vous arrivez à la vallée des Roses entre mars et novembre, vous profiterrez du parfum des millions de roses qui fleurissent chaque matin. En hiver, le jardin des pêches, des prunes vous donnera l’impression d’être en voyage au Japon à l'occasion de la Nouvelle Année lunaire.

Thac Bac (La chute d’argent): Situé à une altitude de 150m, Thac Bac se jete dans le flux d’O Qui Ho,  entre dans le flux de Muong Hoa,

 qui coule le long de la vallée de Muong Hoa, sur les débits de la rivière Rouge à travers Ha Noi et se jete dans la mer d’Orient.
 
Village Cat Cat: Un village des habitants Hmong très célèbre pour de beaux ruisseaux d'or et un forgeron ésotériques. La Centrale hydroélectrique de Cat Cat a été contruite à Sa Pa en 1940. Les touristes peuvent y déguster les spécialités de la région autour du feu en écoutant les histoires des habitants locaux.

Cong Troi (Porche du Soleil): Située à la frontière des districts Sapa et Lai Chau, ce lieu offre de superbes vues dans le mont Fansipan et sur la vallée O Qui Ho. C’est l’unique chemin pour parcourir Binh Lu. Vous pouvez vous y asseoir et regarder le toit de l'Indochine; le mont de Fansipan toujours couvert de nuages
 
Vallée de Muong Hoa: La vallée la plus large et la plus belle de Sa Pa avec des villages prospères et des champs en terrasses qui prolongent le long du fleuve Muong Hoa.
 
Roches anciennes: Des centaines de roches de grès gravées de figurines et de signes étranges qu’on ne peut pas encore identifier. Les personnages étranges sont encore d'origine  et de sens inconnu. Parallèlement à ce culte antique, les fouilles récentes ont montré que les personnes vivant dans le pays de Sa Pa en sont parties il ya plusieurs siècles.

Église en pierre: Elle fut construite en 1935 par le Père Ramond. En 1945, elle a été bombardée par les Français. Aujourd'hui seul le clocher est encore debout. La cour devant l'église est l'endroit où les habitants achètent, vendent, échangent, discutent et se détendent.

Montagne Ham Rong: Une montagne moyenne derrière le district de Sapa en forme de bouche de dragon. On peut atteindre le sommet de la montagne en 15 minutes. On y découvre le jardin des vieux pêchers, celui des orchidées et enfin celui de milliers de tours de pierre étranges. De là, on peut voir la ville de Sa Pa et la grandeur immense des montagnes Hoang Lien Son.

Cave Ta Phin: C’est la plus vaste et mystérieuse grotte de Sa Pa. Elle se trouve à côté du village Ta Phin de la minorité ethnique Dao, qui ont de beaux vêtements brodés. Elle est bordée de forêts de pins verts qui couvrent de vastes pentes.

Lors de votre visite à Sapa, vous ne pouvez pas vous exclure le village de broderie de Ta Phin. Ce village est situé à environ 17 km à l’est du centre-ville de Sa Pa. Les touristes y sont attirés par le beau paysage naturel, les traditions culturelles préservées par les habitants ou encore par le métier de broderie. La broderie est une caractéristique très originale des ethnies à Sapa.  Les produits de broderie sont très diversifiés : on y trouve des images des plantes, de fleurs ou d'animaux. L’habileté des femmes Hmong et Dao permet la création de produits très raffinés qui sont aimés de tous les touristes vietnamiens et étrangers. Ce sont vraiment des cadeaux très significatifs pour les visiteurs à Sapa.

LE NORD DU VIETNAM LE CENTRE DU VIETNAM LE SUD DU VIETNAM
La baie d'Halong Phong Nha - Ke Bang HCM ville (Sai Gon)
Le marché de Bac Ha La ville impériale de Hue La région du Delta du Mekong
La province Bac Ninh Da Nang - Tourane Le marché de Cai Be
Dien Bien Phu La vieille ville de Hoi An L'ile de Phu Quoc
La province Ha Giang Le site de My Son Les tunels de Cu Chi
Le plateau calcaire Dong Van Nha Trang Tay Ninh
Le lac Ba Be Da Lat Mui Ne - Phan Thiet
La baie d'halong terestre Hauts plateaux  
Le parc national de Cuc Phuong    
La province Lao Cai    
La province Mai Chau    
La province de Cao Bang    
Thac Ba    
Hanoi    
La province Hai Phong    

C’est dans le nord-ouest du Vietnam, à 350 km d’Hanoi, au cœur du superbe massif montagneux qui s’étire à la frontière de la Chine et du Laos, que résident les tribus montagnardes les plus remarquables. Principale destination du Nord-Ouest, Sapa ( prononcez Chapa ) se cache dans une vallée superbe, dans in beau cirque de montagnes couvert de hameaux, proche de la frontière chinoise. Cette région magnifique est peuplée de plusieurs minorités ethniques : les Hmong et les Dzao
C’est dans le nord-ouest du Vietnam, à 350 km d’Hanoi, au cœur du superbe massif montagneux qui s’étire à la frontière de la Chine et du Laos, que résident les tribus montagnardes les plus remarquables. Principale destination du Nord-Ouest, Sapa ( prononcez Chapa ) se cache dans une vallée superbe, dans in beau cirque de montagnes couvert de hameaux, proche de la frontière chinoise. Cette région magnifique est peuplée de plusieurs minorités ethniques : les Hmong et les Dzao.
Comme dans d’autres régions d’Asie, les influences extérieures ont peu à peu effrité la riche identité culturelle propre à tant de minorités ethniques vietnamiennes. Peu d’entre elles portent encore le costume traditionnel, à l’exception des femmes des villages reculés de l’extrême Nord du pays. Si l’introduction de l’électricité, de la médecine moderne et de l’enseignement représentent des avancées incontestables, cette évolution s’accompagne de l’abandon des traditions ancestrales.
Les minorités vietnamiennes jouissent d’une autonomie parfaite et, bien que la langue nationale officielle soit le vietnamien, les enfants continuent à apprendre leur propre langue. Policiers et militaires appartiennent souvent aux ethnies locales, bien représentées à l’Assemblée nationale de Hanoi.
Le mauvais état des routes rendait autrefois l’accès de Sapa difficile depuis Hanoi. Mais, depuis l’amélioration des routes, Sapa est désormais un endroit très touristique, cependant “ce pays bleu, comme on l’appelle, situé à 1650 m d’altitude mérite quand même le détour.
Presque quotidiennement, les Montagnards des environs endossent leurs costumes les plus chatoyants et font route vers le marché de Sapa. C’est le samedi que l’animation atteint son comble : voir les paysans allant au marché et retournant dans leurs villages et hameaux situés pour la plupart à moins de 3 km de la ville est un spectacle à lui tout seul.
Installé sur la grande place du village et sur les escaliers aux alentours, le grand marché a lieu le samedi : la plupart des ethnies de la région viennent y vendre leurs produits. Les Hmongs noirs, majoritaires sont reconnaissables aux ravissantes boucles d’argent portées par les femmes à leurs oreilles (parfois plusieurs superposées)
On observera aussi les jeux amoureux des adolescentes en âge de se marier (13 – 15 ans ) : vêtues de leurs plus beaux vêtements qui sont différents de ceux des femmes mariées, elles se retrouvent à la nuit tombée dans les recoins du marché ; non pas, pour vendre des babioles aux touristes, mais pour se rencontrer entre elles et faire la connaissance des garçons, à l’abri des regards indiscrets si possible. C’est ce qu’on appelle à Sapa ” le marché de nuit des amoureux “. Pour cette parade amoureuse, les jeunes garçons portent jusqu’à trois turbans autour de la tête. Ce rituel est loin d’être simplement folklorique mais tout à fait indispensable pour la cohésion sociale de ces groupes qui vivent dispersés, et c’est un facteur déterminant dans le système de reproduction du groupe pour éviter la consanguinité.
Autour de Sapa, des rizières en terrasses s’échelonnent sur les versants des montagnes et des randonnées sont organisées pour aller jusqu’aux hameaux où, avec un guide, on peut rencontrer les villageois et communiquer plus facilement avec eux.
Pour le climat, à Sapa, il faut se munir d’une petite laine, parfois même en été : n’oublions pas qu’on est à 1600 m d’altitude et la pluie est souvent menaçante, sans gêner véritablement et sans durer dans le temps. En, hiver, par contre, il faut se couvrir chaudement car il fait froid (0°) et humide : janvier et février sont les mois les plus froids et les plus brumeux. De mars en mai, le climat devient excellent la plupart du temps.
C’est en observant les photos que vous pourrez vous rendre compte de l’extrême richesse que nous dévoilons Sapa avec les costumes traditionnels, les sacs à pompons rouges, les ravissantes boucles d’oreille d’argent et ces enfants charmants qui viennent à votre rencontre dans un cadre bucolique.
Sapa, cela ne doit pas vous saper le moral : après une longue route assez sinueuse et une durée de car assez longue, la récompense est au bout du chemin.