Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

Fêtes traditionnelles au Vietnam

Une fête traditionnelle est, pour les Vietnamiens, une activité culturelle et spirituelle dont l’origine et le développement se situent dans leur histoire. Depuis des siècles, ils sont fidèles à l’adage “en buvant de l’eau on pense à la source”.

Tet Nguyen Dan

Pour la plupart des vietnamiens, le Têt Nguyen Dan, le Nouvel An lunaire, est la plus grande, la plus sacrée et la plus attrayante de toutes les fêtes. Le Têt se déroule à la charnière entre deux années lunaires. Il marque la fin d’un cycle de la nature. C’est à la fois la fin de l’hiver et le début du printemps – la saison du renouveau universel, animal et végétal. Le symbole de Tet Nguyen dan, c'est la fleur de pêche et le Banh Chung.

Têt Trung Thu (Fête de la mi - automne)

La fête du mi-automne est célébrée le quinzième jour du huitième mois lunaire. Même si cette célébration est dédiée aux enfants, les adultes participent aussi aux festivités. Les enfants chantent, dansent et font une parade de lanternes ayant la forme de lune, d'étoile ou d'animal. Les activités ont lieu pendant la journée. Les enfants mangent des fruits et des gâteaux qui ont été préparés tout spécialement pour eux.


Tet Ong Cong Ong Tao (Tet Trung Thap)

Les Vietnamiens ont l’habitude de prendre congé de Ong Cong (le Génie de la terre) et de Ong Tao (le Dieu de la cuisine) le 23e jour du 12e mois lunaire. Ils s’envolent tous les deux vers les Cieux pour aller faire leur rapport à Ngoc Hoang (l’Empereur de Jade) sur la vie du propriétaire de la maison où ils habitent et demander chance, prospérité et bonheur. La veille du Nouvel An lunaire, ils reviennent tous deux sur terre pour reprendre leurs fonctions qui consiste à surveiller la cuisine de la maison. Ce culte rendu au Génie de la terre et au Dieu de la cuisine a une valeur humanitaire qui reflète le bonheur familial. Le feu dans la cuisine ne manifeste pas seulement l’union chaleureuse de la famille mais aussi une bonne récolte et un développement agricole prospère. Vous trouvez en image les objets préparés à chaque famille à cette fête.

Commémoration des rois Hung, fondateurs du pays Viet

La commémoration des rois Hung, fondateurs du pays Viet, a lieu au 10 du 3è mois lunaire à Viet Tri dans la province de Phu Tho à 100km de Hanoi. Les rois mythiques Hung ont été les ancêtres de la nation, règnant sur le Van Lang, premier et antique nom du Vietnam. Festivités et rites constituent le grand programme avec des concours de sports (tir à l’arbatlète, lutte traditionnelle …), des présentations de chants et danses du folklore national et un défilé de «Ao Dài», cette robe si seyante aux jeunes filles du pays.

Festival de Lim (Le jour 13 du 1er mois du calendrier lunaire)

Cette fête se tient dans les villages de Lim. Dans ce festival, les acteurs et les actrices portent des tenues traditionnelles et chantent le Quan Ho. Le Quan Ho est une sorte de compétition de chants folkloriques alternés (les hommes et les femmes s’expriment en chantant). C’est aussi l’occasion de faire des rencontres amoureuses. Sont organisés aussi des jeux traditionnels. Ce festival est très populaire.

 

Fête de la pagode des Parfums

Cela commence après le Têt Nguyen Dan et dure les deux 1er mois du calendrier lunaire. La pagode Huong, appelée aussi la pagode des Parfums, est située dans le district de Huong Son dans la province de Ha Tay à 70 km de Hanoi. Même si le festival a lieu officiellement le quinzième jour du deuxième mois lunaire, les visiteurs affluent sur le site à partir du quinzième jour du premier mois lunaire jusqu'au quinzième jour du troisième mois lunaire. Les pèlerins peuvent pénétrer à l'intérieur de pagodes, de temples et de cavernes. Certains en profitent aussi pour admirer les paysages splendides des environs.

Combats de buffles de Do Son (La 1ere semaine du 8ème mois du calendrier lunaire)

Les combats de buffies constituent une activité typique et célèbre de Do Son, à Haiphong. L'ouverture des combats commence par une danse aux drapeaux. Après la présentation, les buffles se livrent combat deux par deux, cornes contre cornes. Le premier qui s'enfuit est déclaré vaincu. Le grand vainqueur est porté en triomphe jusqu'à la maison communale. Vainqueurs et vaincus seront sacrifés aux genies et la viande sera distribuée aux spectateurs; en signe de "partage du bonheur".


EN SAVOIR PLUS