Con Dao
Qui sommes nous
Temoignages Tonkin VoyageTonkin Voyages dans les guides de voyagesTonkin Voyages sur Tripadvisor 2021

Comment voyager au Vietnam après la pandémie de COVID19 ?

Comme nous le savons tous, la pandémie de la COVID19 a eu un énorme impact sur l'industrie du tourisme à travers le monde. Les voyageurs internationaux n'ont pas pu voyager au Vietnam depuis de très longs mois, les agences de voyage ont également été gravement touchées et les façons de voyager traditionnelles ont presque complètement changées.
Alors, comment pourrons-nous voyager au Vietnam et en Indochine après la pandémie de covid19 ? Peut-on toujours réaliser des circuits traditionnels comme avant ? Comment les circuits seront-ils organisés? Quel sera l’impact sur ces voyages  ? Nous vous proposons, ci-dessous une analyse des changements (possibles) et un  point  sur l’activité touristique après la pandémie


 
La quantité et la qualité des structures d'hébergements changent :
 
Tout d'abord, les effets durables de la pandémie sur les établissements d'hébergements, de nombreux établissements  , notamment les hôtels de luxe dans les quartiers animés, après une période prolongée d'épidémie, n'ont pu maintenir leurs activités, certains ont dû fermer définitivement, certains ont été maintenus temporairement , le nombre d'employés a été réduit, ce qui a considérablement dégradé la qualité de services de certaines structures. Cela signifie que les données précédentes sur la qualité de l'hébergement (sur les sites de réservation et les sites d'avis) n'ont plus de sens. Pour choisir un bon hôtel, et avant d’effectuer une réservation,  assurez-vous que l’établissement est bien toujours en activité , que son site à été réactualisé récemment .
 
Avantages des établissements d'hébergements  de catégories  ECOLODGE :
 
En raison des contraintes sanitaires liées à la maladie infectieuse, les touristes ont tendance à rechercher et privilégier des séjours  à la campagne, à la montagne, en pleine nature , à  opter et  choisir des stations balnéaires proposant des établissements avec plages privées, en limitant les risques potentiels d’infections liés au CORONAVIRUS. Ces établissements (même pendant la crise sanitaire et la pandémie) sont restés actifs , les installations ont été “normalement” entretenues grace à  la fréquentation  des touristes locaux pour leurs découvertes ou leurs vacances.  Ces établissements proposent donc toujours la même qualité de services et de prestations.
 
Ces installations sont situées en général sur des sites magnifiques, avec de superbes paysages alentour. Les visiteurs peuvent s’immerger en pleine nature et participer à de nombreuses activités d'explorations culturelles, aller à la rencontre  des groupes ethniques minoritaires, s’imprégner de leurs “us & coutumes”. C'est aussi l'âme  des “éco-tours” spécifiques au Vietnam.
 
Le programme du voyage change par rapport au passé en termes de destinations et de temps.
 
Lorsque le Vietnam rouvrira ses portes aux visiteurs internationaux, si l'épidémie de COVID est toujours présente, il y aura certainement encore des contraintes administratives pour les voyageurs telles que : Passeports vaccinaux, isolement dans des hébergements désignés par le Gouvernement pendant un certain temps avant d'être autorisés à se rendre dans d'autres régions. Parallèlement à cela, le processus d'ouverture ne sera pas une ouverture complète, mais le Gouvernement “pilotera” l'ouverture des zones spécifiques,  une à une, et donnera la priorité aux zones isolées afin de limiter le risque de propagation de la maladie. Par exemple, l'île de PHU QUOC est actuellement en “phase test pilote” pour Novembre 2021. Après, si l’expérience est concluante, il y aura une extension sur  d’autres stations balnéaires, où les touristes se détendront et s'isoleront encore pendant au moins 7 jours, afin de minimiser le risque d'infection.
Dans ce scénario, compte tenu des contraintes et obligations, il ne sera pas possible d'effectuer un “circuit traditionnel” du Nord au Sud ou à l’inverse,  du Sud au Nord comme d’habitude pour un séjour sur place compris entre 12 à 18 jours, les clients n’auront plus suffisamment de temps  pour faire d’autre visites ; il faudrait donc prévoir des séjours un peu plus longs pour visiter le pays.   Pour (l’instant, à ce jour)  les “circuits combinés” avec les pays voisins comme le Laos, le Cambodge seront également plus difficiles à faire, en raison des contraintes de temps et des procédures d'isolement de chaque pays. Les conditions d’accés à ces pays évolueront certainement dans les jours, semaines, ou mois à venir. Nous nous tiendrons bien évidemment  informés sur les (futures) modalités d’accéssibilités, afin de vous proposer ces destinations  dès que possible….. en fonction des directives Administratives et Sanitaires des Gouvernements respectifs.
 
Les ressources humaines dans l'industrie du tourisme ont fortement diminuées :
 
Un grand nombre de salariés,  spécialisés dans le tourisme comme : les guides, les cadres supérieurs des services, ne pouvaient pas (pour des raisons financières, vitales pour leurs familles) attendre la fin de l'épidémie….. Ils se sont donc tournés vers d'autres métiers ;ont été contraints de changer de métiers, de s’adapter aux difficiles conditions imposées par crise,  et ne veulent plus retourner dans la branche touristique. De ce fait, la pénurie ou le manque de personnel  dans l’industrie touritique,  risque d’impacter les habitudes de voyager des clients.


 
Organiser   “seul” son séjour  ou avoir recours une agence de voyage locale ?
 
Pour les clients qui ont l'habitude d’avoir recours à l'organisation d'une agence de voyage, ils voudront toujours conserver cette forme, car l'agence de voyage garantira, dans tous les cas, toutes les conditions, un voyage parfait, Tout d'abord, d’un point de vue sanitaire et d’autre par en toute  sécurité…..  à cause des procédures pertinentes et potentiellement très lourdes pendant le covid, ainsi que des changements inattendus dans les politiques du pays hôte.
Les agences de voyages connaissent également les dernières informations, les changements de procédures, les endroits où aller, et sur cette base, elles construisent des itinéraires adaptés aux besoins des  clients.
L'agence de voyage est également “l’ambassadeur “ des clients auprès de ses prestataires vous garantissant la qualité des hébergements, des prestations (comme mentionné ci-dessus, après une longue période de fermeture, tous les commentaires et avis précédents ne seront plus tout à fait exacts). Les agences de voyages auront vérifié, en amont,  directement la qualité des services avant les proposer aux clients.
Les agences de voyages doivent également trouver du personnel qualifié pour assurer un “service client “ conforme aux normes Internationales.
 
Qu'en est-il des touristes qui veulent voyager librement ? Bien sûr, cette formule  a toujours ses avantages inhérents, les clients ont le temps de s'informer, de construire leur propre emploi du temps et d'effectuer un suivi régulier. Cette forme porte intrinsèquement un soupçon d'aventure, peu importe où vous allez, à l'ère de la covid, c'est encore plus aventureux.
 
Changements culturels dans le tourisme communautaire :
 
Très probablement, les voyageurs et les habitants devront porter des masques de protection, les contacts humains seront moins nombreux et il n'est pas facile de capturer (prendre des photos) les visages et les sourires aimables des locaux comme avant.
Mais cette situation  peut être gérée par des guides, lorsqu'ils conduisent les visiteurs dans des villages, des zones pittoresques, des villages reculés, ils seront eux-mêmes les embassadeurs, les garants,  pour sécuriser et  aider les populations locales à comprendre qu'ils n’ont rien à craindre.
 
En plus des règlements et procédures générales concernant la prévention épidémique, il y en a un d’autres, spécifiques,  différentes, un peu partout. Alors chaque localité, chaque lieu, chaque individu a des manières différentes de réagir, certains lieux sont prêts à accueillir des voyageurs, certains hésitent, certains réagissent encore violemment, c'est simplement une blessure psychologique de chaque personne provoquée par la pandémie. Le tourisme reste la première et la plus grande industrie touchée, mais quand on comprendra le problème, on retrouvera petit à petit la beauté de la rencontre entre les cultures, la beauté de l'humanité telle qu'elle était.
 
Le Vietnam en particulier et d'autres pays en général, sont toujours prêts à accueillir les voyageurs internationaux. Nous en avons tous envie, nous attendons tous cela avec grande impatience, après cette difficile épreuve, nous ferons tout ce qui est possible pour retrouver notre joie d’antan, nos sourires, le bonheur de nos clients pour la plus grande joie de nos peuples  autochtones. Le tourisme c’est notre passion, vous nous avez tant manqué, nous vous attendons avec impatience, merci pour votre confiance….
 
Force est de constater que  le tourisme de masse ne sera plus ce qu’il était, il y aura peut-être moins de mouvements de foule  dans les rues animées et touristiques des grandes métropoles,   mais en même temps, ce sera l'occasion de découvrir de nouveaux  paysages,  des lieux   culturels  qui conservent encore leur identité nationale, de passer des vacances plus longues dans les regions montagneuses, ou sur  des îles aux plages désertes. Assisterons nous à la naissance d’ une nouvelle forme de tourisme ?

EN SAVOIR PLUS: 

+ À partir de quand pourrai-je voyager au Vietnam ?

+ Les meilleurs circuits au Vietnam en 2022

+ Que faire & que voir au VIETNAM après le Covid 19 ?

Les guides de voyage nous recommandent Pour quoi nos guides francophones ?
Nos garanties juridiques & professionnelles Nos Véhicules avec Chauffeurs
L'équipe de Tonkin Voyages à Hanoï  + Nos service d’Accueil aéroport VIP
Pour quoi choisir Tonkin Voyages ? Tonkin Voyages: Recruitement
Nos Correspondants en France + Nos Conditions de Vente