Villages des minorités ethniques Nord Vietnam
Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

Achats au Vietnam

Que ramener comme souvenirs du Vietnam ?

Vous êtes à la fin de votre périple au Vietnam et en train de vous demander ce que vous pourriez ramener à votre famille et amis. Il est très facile de trouver quelque chose, cela peut aller de la simple babiole, à des objets confectionnés par les minorités locales, à un tableau dans une galerie d’art, à un set de baguettes … Voici quelques idées:

Du café: Particulièrement serré, le robusta est une variété de café typique du Vietnam qui risque de désarçonner votre palais habitué à l’arabica, mais séduira sans aucun doute les amateurs de breuvages corsés. Le petit plus? Rapporter également une tasse-cafetière en métal, typiquement vietnamienne, pour prolonger l’expérience une fois rentré. Ce que l’on nomme “ l’or du Vietnam” se déguste sur les hauts plateau ou encore au marché de Buôn Ma Thuôt. Si vous n’avez pas l’occasion d’y aller pas de panique; à Hanoi il y a des boutiques comme par exemple la rue  Hàng Than. Si vous êtes plutôt tournés dans les endroits plus roots, allez donc faire un tour au marché de Dong Xuan. Comptez 20 000 VND (soit 0,90€) pour une cafetière, et 20 000 à 100 000 VND (0,90 à 4,40€) pour le café.

Du tissu indigo venant de Sa Pa: Il serait dommage d’aller à Sa Pa et de ne pas ramener du tissu indigo. L’indigotier est en effet cultivé dans les potagers de l’ethnie minoritaire des H’mongs: ses feuilles servent à fabriquer une pâte bleue dans laquelle trempent des bobines de chanvre. Elles serviront à la fabrication de toutes sortes de pièces (sacs, vêtements, tentures…). Prenez-garde, l’indigo déteint beaucoup : avant de les porter, fixez leur couleur en les faisant tremper dans un mélange de vinaigre blanc et d’eau.

De la laque: La laque est un art ancestral profondément ancré dans le patrimoine culturel. À l’origine composée de colorants naturels (la résine pour le noir et le brun, l’hématite pour le rouge) permettant de résister au temps et à la lumière. Avec les techniques modernes on rajoute maintenant des pigments industriels. Hô Chi Minh-Ville est la capitale vietnamienne de l’artisanat. Vous pourrez ainsi y trouver de nombreuses boutiques pour en ramener chez vous.

Un tableau, une peinture: Qu’elles soient réalisées sur toile, sur soie ou encore sur nacre, vous dénicherez au Vietnam de jolies peintures à ramener pour décorer votre intérieur. Reproductions d’œuvres de grands maîtres (chaque grande ville à sa propre rue des « copistes ») ou créations, vous en trouverez pour tous les goûts et toutes les couleurs.

Des lanternes de Hoi An: Cette ville est connue pour étant celle des lanternes. Faites de soie, elles existent dans toutes les tailles et toutes les couleurs, et ont l’avantage d’être faciles à transporter (pensez toutefois à bien vous faire expliquer leur système de pliage et dépliage, afin de ne pas les abîmer à votre retour). Tous les ans lors de la fete de la pleine lune la ville se pare de ses plus belles lanternes. Il est très facile dans trouver dans toute la ville, accrochées aux étals colorés des petites marchandes. Les plus grosses coutent à peine 150 000 VND (soit 6,50€).

Une tenue traditionelle:  L’Ao dai est une tunique traditionnelle vietnamienne en soie portée lors de fêtes, par les lycéennes, à l’origine composée d’une robe et d’un pantalon, elle est blanche mais on en trouve dans toutes les couleurs et avec tous les motifs possible. Vous pouvez vous la faire faire sur mesure à des prix tout à fait abordables.

Une marionette: Le Mua roi nuoc est l’art des « marionnettes sur eau », et qui a été inventé il y a plus de mille ans. À l’origine simple loisir destiné à animer la vie des villageois, il est devenu un spectacle féérique unique au monde. On admire la complexité des mécanismes employés pour animer les poupées de bois (40 cm) sur l’eau, et le rythme des chants anciens à la gloire d’un Vietnam doté de nombreuses légendes. Vous pourrez en trouver près du quartier de Hoan Kiem à Hanoï.

Du thé: La culture du thé a été introduite par les Français pendant la colonisation au 19e siècle, mais ce n’est qu’au siècle suivant que la production a réellement pris son essor. Aujourd’hui, le Vietnam est le 5e producteur mondial de thé. On en trouve de différentes sortes : vert, au lotus, au jasmin, au chrysanthème, à l’artichaut. Le plus emblématique du pays reste sans aucun doute le thé parfumé au lotus.

Des perles de l’île de Phu Quoc: Le  sud du pays, est connu pour sa production de perles. On y trouve de nombreuses fermes de culture, l’une des plus célèbres étant l’entreprise Ngoc Hien. On peut trouver des perles simples dans les alentours de 10 euros mais il est très facile de monter en gamme de prix.

Un chapeau conique: Celui-ci est fabriqué à partir de feuilles de palmier séchées et assemblées autour de tiges de bambou, le chapeau conique Nón est un souvenir qui prend un peu de place mais il reste incontournable. Toujours très porté par les femmes vietnamiennes pour se protéger du soleil notamment dans les rizières. Vous popurrez vous procurerez un chapeau à partir de 10 000 VND (0,45€), alors que dans les commerces, comptez de 30 000 à 100 000 VND (1,30 à 4,40€).

Cette liste non exhaustive vous donne un apercu quand on veut ramener un peu du pays du dragon chez soi.