Guide Voyage Cambodge avec Tonkin
Guide de voyage
Temoignages Tonkin VoyageTonkin Voyages dans les guides de voyagesTonkin Voyages sur Tripadvisor 2021

Carte d’identité du Cambodge

 

Constitué d'une gigantesque cuvette bordée sur son pourtour par des montagnes qui en ferment l'accès, c'est un pays continental exposé à la sécheresse et à l’inondation, entièrement dépendant du Mékong qui lui apporte la vie. Large souvent de plusieurs kilomètres, le grand fleuve majestueux, aux flots assagis, mais toujours débordant aux pluies saisonnières, coule lentement dans la plaine et la fertilise. Rejoint par le Tonlé Sap qui donne naissance au Tonlé Bassac, il forme avec eux, devant Phnom-Penh, l’impressionnante immensité d'eau des Quatre Bras. La Cambodge vous transportera dans un autre temps, ouvrez vos yeux pour en prendre plein la vue.

+ Décalage horaire : + 6h en hiver, + 5h en été.

+ Superficie : 181 035 km

+ Climat : Le climat du Cambodge est caractérisé par la présence de deux moussons très influentes qui, en alternance, marquent les saisons. À partir du mois de mai jusqu’au mois d’octobre, la mousson du sud-ouest devient dominante. Les effets de cette mousson se font sentir par la présence de fortes pluies et de vents forts. L’humidité est très présente durant cette période. A l’opposé, il y a la mousson du nord-est qui souffle de novembre à mars et apporte très peu de pluies. Si on tient compte des conditions climatiques, les mois de décembre et de janvier restent les meilleurs moments pour voyager au Cambodge car durant cette période, les pluies sont rarissimes et l’humidité est peu pesante. À partir d'avril, la chaleur et l’humidité deviennent insupportables, mais les meilleurs sites touristiques seront moins fréquentés et vous aurez tout le temps pour les admirer.

+ Population : La population cambodgienne s’élève aujourd’hui à près de 14 millions d’habitants dont 85 % vivent encore dans un habitat rural. La capitale héberge environ un million de personnes.

Si les khmers sont majoritaires (96 % de la population), le pays compte une multitude d’ethnies dont des vietnamiens, chinois, cham et autres minorités.

La langue officielle est le Khmer. Le français, l’anglais et le russe sont également parlés.

+ Capitale : Phnom-Penh

+ Religion : Le bouddhisme theravada concerne près de 95 % des pratiques religieuses au Cambodge. On dénombre cependant une poignée de chrétiens (héritage de l’époque du protectorat français) et de musulmans (les Chams venus du Vietnam). A noter également que des pratiques animistes se maintiennent dans les régions rurales au sein des minorités ethniques, tout comme certains éléments de la religion hindouiste.

+ Régime politique : C’est une monarchie constitutionnelle élective.

+ Monnaie locale : La monnaie locale est le Riel (KHR). Le dollar américain demeure la monnaie omniprésente, pensez à changer des petites coupures.  Les distributeurs sont présents dans la plupart des grandes villes, et on peut changer l’euro facilement. Sachez que 1€ c’est l’équivalent de 4 544,15 KHR.

+ Fêtes et jours fériés :

7 Janvier : Fête Nationale (anniversaire de la chute des khmers rouges en 1979)

Mars ou avril : Nouvel An Khmer (Tchaul Tchnam). Pour l’occasion, de nombreux baptêmes bouddhistes sont célébrés et l’eau est abondamment utilisée dans les rues, ce qui est particulièrement apprécié en cette saison sèche !

Avril : Le Sillon Sacré (cérémonie du labourage royal pour ouvrir la période des labours)

1er Mai : Fête du Travail

9 Mai : Jour du Génocide (cérémonies Choeung Ek en la mémoire des victimes des khmers rouges).

31 Octobre : Anniversaire du roi Norodom, né en 1922. Un feu d’artifice est tiré sur les berges de Phnom Penh.

Novembre : Fête des eaux (Bou-Om-Touk) à la pleine lune. Ce jour marque le renversement de courant des eaux du fleuve. Des défilés et de spectaculaires courses de pirogues sont organisés sur le fleuve Tonlé Sap.

9 Novembre : Fête de l’Indépendance.

+ La cuisine : La cuisine cambodgienne mélange les influences vietnamienne, thaïlandaise, chinoise et française. Beaucoup de soupes, de riz (aliment de base), de nouilles et de légumes. De temps en temps de la viande (porc et bœuf, mais ce dernier est souvent dur !) mais surtout du poisson d'eau douce, sans oublier les anguilles, et du poulet. Également du gibier (chevreuil) dans les zones forestières.

Les préparations sont agrémentées de citronnelle, coriandre, gingembre et prahoc, une spécialité khmère qui s'apparente, cette sauce à base de poisson fermenté dans une saumure. Côté fruits, on retrouve tous les parfums des tropiques : papayes, mangues, jacquiers, noix de coco, mangoustans (coque brun-violet au fruit blanc laiteux très parfumé), pommes de lait (de la famille des sapotilles, qui sont également très bien représentées), fruit du dragon (peau rose fuchsia avec d'étranges pétales, chair gris clair acidulée, parsemée de minuscules graines noires) au goût peu prononcé, mais très esthétique, et bien sûr les durians (à l'odeur si... particulière). Comme la majorité des pays d’Asie du sud est, les cambodgiens boivent de la bière ainsi que de l’alcool de riz. Le teukolok, véritable spécialité khmère, est à la fois rafraîchissant et nourrissant. C'est une sorte de shake (appelé comme ça dans les gargotes quand il y a un menu). Les fruits (mangue, banane, pomme, ananas, papaye, orange, etc.) sont mélangés avec de la glace pilée, des œufs, du lait et du sucre.

+ Us et coutumes :

- Il s'agit avant tout, comme partout en Asie, de ne jamais s'énerver et de ne surtout pas élever la voix ni de se faire menaçant. Ce genre de comportement fait perdre la face à un Cambodgien, et il vous en gardera rancœur.

- Il est très mal vu de contredire quelqu'un. Si votre interlocuteur se trompe, ne le lui faites pas remarquer.

- On ne se serre pas la main et on s'embrasse encore moins. Pour saluer quelqu'un, portez vos mains jointes au devant de la poitrine si vous êtes face à un égal. Si vous saluez un supérieur, joignez les mains devant le visage.

- Rester pudique dans son habillement : les touristes torse nu dans les lieux publics sont très mal vus, et le nudisme sur la plage, n'en parlons pas. Lors de la visite des temples, il s'agit bien sûr d'être décemment vêtu, couvert des épaules aux genoux (pour les hommes comme pour les femmes).

- La politesse est très importante. En public, il convient d'appeler une personne par son nom précédé de « monsieur » ou « madame ».

- Il est mal vu de critiquer la famille royale et le roi. Plus qu'un homme politique, il incarne le symbole de l'unité et des traditions khmères.

- Il est de coutume de donner de l'argent aux vrais mendiants, surtout les personnes âgées et mutilés de guerre (nombreux), qui n'ont rien d'autre pour vivre. Un billet de 500 riels suffit.

- Ne jamais toucher la tête d'une personne (même d'un enfant), ce geste étant considéré comme une injure. En revanche, les Cambodgiens déambulent volontiers en se tenant par le petit doigt.

- Ne pas montrer les gens du doigt.

- Dans les temples, on n'entre pas la tête couverte. Contourner le Bouddha par la gauche, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ne pas s'asseoir dos au Bouddha et ne pas pointer ses pieds dans sa direction, c'est très mal vu. En aucun cas une femme ne doit toucher un moine, sinon celui-ci perdrait tous ses mérites acquis.

- Toujours demander l'autorisation avant de prendre une photo de quelqu'un.

+ Artisanat : L’artisanat est l’un des éléments majeurs caractérisant la culture cambodgienne. A Siem Reap, la visite des Artisans d'Angkor est incontournable pour en prendre la mesure. En découvrant ce grand centre d'artisanat traditionnel, vous observerez comment le style unique de l’art khmer, fortement inspiré de l’hindouisme et du bouddhisme, est superbement pérennisé grâce à des techniques ancestrales encore appliquées. En passant d'un atelier à l'autre, vous prendrez le temps d’admirer la maîtrise des techniques et les savoir-faire en sculpture sur pierre ou sur bois, laque, argenterie, céramique ou encore peinture sur soie.

+ Vaccination : Pas de vaccin obligatoire. Nous vous conseillons d’être vacciné contre le tétanos, la typhoïde et les hépatites A et B. Traitement antipaludéen conseillé dans les régions reculées.  Important : apporter tous ses médicaments courants. Protection solaire. Ne jamais boire d'eau autre que cachetée. Le soleil tape fort au Cambodge, surtout à Angkor : se couvrir la tête avec un chapeau à larges bords et ne pas oublier sa crème solaire. Boire beaucoup d'eau (purifiée) ou de Coca Cola pour éviter la déshydratation. En cas de coup de soleil, appliquer la pommade Biafine. La bilharziose et certaines parasitoses s'attrapent lors des baignades sur les bords du Mékong, dans les eaux stagnantes ou à faible débit.

+ Formalité pour le Cambodge : Passeport valable au moins 6 mois au-delà de la date du retour et visa obligatoire. Possibilité de l'obtenir à l'arrivée : 30$ avec 1 photo d'identité. Néanmoins, certaines compagnies aériennes imposent à leurs passagers d’obtenir leur visa avant leur départ pour tout séjour supérieur à 30 jours.  Informations pour les ressortissants français uniquement. La procédure consiste en la saisie des informations de base (identité, numéros de passeports, but du voyage, etc...) et la photo à intégrer au formulaire en ligne. Le traitement prend normalement 5 jours ouvrés avant l'envoi d'un email de confirmation autorisant un séjour de 28 jours maximum (visa valide pendant 3 mois).  Ce mail de confirmation est à présenter ensuite à l'arrivée pour obtenir son visa sur place.

Informations pour les ressortissants français uniquement.