Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

L'ethnie Lolo (noir & bariolé) au Vietnam

Nom de famille : Lo Lo.

Autres noms : Mun Di, Di, Man Di, La La, Qua La, O Man, Lu Loc Man.

Groupes locaux : Lo Lo Fleur bariolé et Lo Lo noir.

Population : 4 827 personnes (Selon le recensement des 53 minorités ethniques au 1er avril 2019).

Langue : La langue appartient au groupe des langues tibéto-birmanes (la famille des langues sino-tibétaines), plus proche du Birman.

Histoire : Le peuple LoLo était présent très tôt dans la région la plus septentrionale de Ha Giang.

Activités de production :

Les Lo Lo pratiquent principalement la riziculture avec des cultures principales telles que le riz gluant, le riz ordinaire et le maïs. L'élevage familial est relativement développé et constitue une importante source de revenus.

Manger :

Les Lo Lo mangent principalement du maïs en le broyant en farine et en le cuisant à la vapeur. Le repas doit avoir de la soupe. Ils utilisent généralement des bols en céramique et des cuillères en bois.

S'habiller:

Les hommes Lo Lo portent des vêtements de couleur indigo. Ils portent des foulards enveloppés plusieurs fois. Beaucoup de gens ont l'habitude de fumer avec une pipe. Les femmes portent des hauts à col rond, échancrés sur la poitrine  certains groupes portent des pulls à col carré, des pantalons boiteux et  dans certains endroits portent des “leggings” à l'extérieur. Les Lo Lo décorent leurs vêtements avec de grands morceaux de tissus colorés. Ils utilisent des motifs imprimés à la cire d'abeille. 

Résidence :

Selon l'endroit où ils habitent, ils vivent dans trois types de maisons : les maisons à toit, les maisons sur pilotis  et les maisons mi-terre. L'ethnie Lo Lo vit dans les districts de Dong Van, Meo Vac (Ha Giang), Bao Lac (Cao Bang) et Muong Khuong (Lao Cai).

Moyens de transports :

Les Lo Lo ont l'habitude d'utiliser des paniers à 2 anses pour le transport, les paniers sont tressés avec du rotin ou du bambou ; ils portent les enfants sur le dos lorsqu'ils sortent ou travaillent.

Relations sociales :

Les Lo Lo vivent à proximité les uns des autres dans des villages. La communauté ethnique est clairement représentée.

Il existe plus de 30 clans différents. Chaque clan se réunit généralement au sein d'un village, vénère le même ancêtre et possède un cimetière séparé situé dans le cimetière communal. Les Lo Lo aiment les relations matrimoniales inter-ethniques et pratiquent le principe du mariage extraconjugal entre les clans.

Mariage :

La coutume de mariage des Lo Lo est fortement matrimoniale avec un défi élevé (argent , alcool, viande...). Après le mariage, la mariée réside chez son mari. Son fils peut épouser la fille de son oncle, mais pas l'inverse.

Accouchement :

Les femmes enceintes doivent être très encadrées dans leur alimentation et leur travail. Les femmes enceintes accouchent à domicile avec l'aide des sages-femmes du village. Après 12 jours, on choisit un prénom pour le bébé,  le prénom peut être changé si le bébé pleure….ou selon son comportement, son attitude, son évolution.

Funérailles :

Les funérailles comportent de nombreux rituels uniques tels que les costumes, la danse, les combats... Des traces de la coutume de la chasse aux têtes se reflètent encore dans le phénomène selon lequel une personne porte toujours un sac en tissu contenant une bûche ou une gourde aux visages peints lors des funérailles.

Culte :

Le peuple Lo Lo vénère ses ancêtres, ses parents et ses proches décédés. Sur l'autel, il y a des tablettes en bois, peintes au fusain noir. L'âme tient une place importante dans la vie spirituelle. 

Fêtes :

Les Lo Lo célèbrent le nouvel an lunaire comme les Han et les Vietnamiens, fête de la pleine lune de juillet, etc. Il y a aussi la coutume de manger du riz nouveau,

Calendrier :

Ils utilisent un calendrier oral qui divise l'année en 11 mois, chaque mois correspondant à un animal.

Apprentissage : 

Vers le 14ème siècle, le peuple Lo Lo utilisait des hiéroglyphes avec 140 ensembles de caractères. Les gens pratiquent la méthode de conjugaison pour exprimer le sens. Les lettres sont écrites sur des planches de bois minces, sur des peaux d'animaux ou sur du papier épais et rugueux. Jusqu'à présent, seules quelques familles ont conservé quelques fragments avec ce type d'écriture que peu de personnes peuvent lire.

Arts :

Les Lo Lo sont l'un des rares groupes ethniques de notre pays à utiliser encore des tambours en bronze dans la vie quotidienne. Le tambour de bronze est un instrument traditionnel du peuple Lo Lo associé au mythe du déluge. L'histoire raconte qu'il y a eu une grande inondation dans le passé et que l'eau est montée vers le ciel. Il y avait deux sœurs qui ont demandé à Dieu de les sauver : la sœur aînée est entrée dans le grand tambour de bronze et la sœur cadette est entrée dans le petit tambour de bronze. EIles ont échappé à la mort en flottant à la surface de l'eau. Après le déluge, elles ont vécu dans les montagnes, vivant ensemble comme mari et femme. Ce sont les ancêtres de la race humaine réincarnée. 

Les tambours en cuivre comme instrument de musique ne sont utilisés que pour les funérailles, gardant le rythme des danses folkloriques de la communauté. Le concept du yin et du yang et de la reproduction est probablement encore clairement préservée avec l'harmonie de deux tambours masculins et féminins en même temps. Des tambours pendent sur un support aux pieds des morts ; Les côtés des deux tambours se font face. Le batteur se tient au milieu, tient un poinçon et le bat avec deux extrémités, en battant un tambour à chaque extrémité. Seuls les hommes célibataires ou mariés dont les épouses ne sont pas enceintes peuvent battre du tambour.

Le tambour en bronze n'est pas seulement un bien précieux, un instrument de musique unique, c’est aussi un instrument religieux. Au son des tambours de bronze, les âmes des morts retrouveront le chemin du premier lieu de naissance de leurs ancêtres. Ce n'est que pendant les funérailles que l'on peut jouer du tambour. Les jours normaux, les gens enterrent les tambours dans le sol dans un endroit propre et discret.