Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

L'ethnie Muong au nord Vietnam

Selon les ethnographes, les Muong sont étroitement liés aux Kinh car ils ont une origine commune de Viet-Muong. Les Muong vivent principalement dans les provinces de Hoa Binh, Phu Tho et de l'ouest de Thanh Hoa. Les Muong parlent la langue Muong, appartenant au groupe linguistique Viet-Muong, en langue vietnamienne, appartenant à la famille linguistique Mon-Khmer.

Autres noms : Mol (ou Mon, Moan, Mual).

Groupes locaux : Ao Ta (Au Ta), Moi Bi.

Population : 1 452 095 personnes (Selon le recensement des 53 minorités Ethniques au 1er avril 2019).

Langue : La langue appartient au groupe linguistique Vietnamien - Muong (la famille des langues austroasiatiques).

Histoire : De la même origine que les Vietnamiens, les Muong ont longtemps résidé à Hoa Binh, Thanh Hoa, Phu Tho...

Activités de production :

La riziculture occupe la première place, le riz est la principale culture vivrière. Les outils de travail du sol courants sont la charrue et la petite herse à une dent en bois ou en bambou. Ils utilisent des faucilles pour récolter le riz mûr, le mettent en grappes et le rapportent à la maison. Après séchage, le riz est placé dans le grenier. Au besoin, les Muong prennent chaque botte de riz et le mettent dans une auge en bois, frottent les graines avec leurs pieds. En agriculture, les Muong sont spécialisés dans la petite irrigation.

En plus des champs d'eau, les Muong travaillent également dans les champs des hautes terres, élèvent du bétail, chassent, pêchent, cueillent et produisent des objets artisanaux (tissage, tricot...).

Nourriture :

Les Muong aiment manger des aliments tels que le riz gluant, le riz nature, les légumes et le poisson. Ils ont l'habitude de mettre du riz et des légumes cuits dans un panier pour éviter qu'ils ne soient écrasés avant de manger. Le vin de Cần de Muong est célèbre pour sa méthode de vinification et sa riche saveur de levure. Le vin de Cần est servi aux invités lors de rassemblements.

Les femmes comme les hommes aiment fumer avec de grandes pipes en bambou. En particulier, les femmes ont l'habitude de se passer une pipe en bambou de main en main pour fumer ensemble. 

Vêtements  :

Les costumes des femmes sont plus diversifiés que ceux des hommes et conservent toujours leurs caractéristiques uniques : Le foulard est une pièce rectangulaire de tissu blanc sans broderie, des bavoirs, des chemisiers (le plus souvent blancs), un corsage très court généralement fendu au niveau du buste et des jupes jusqu'aux chevilles, et souvent très délicatement brodées.. Les bijoux comprennent des bracelets, des colliers et des sachets en argent  et des griffes de tigre ou d’ ours recouvertes d'argent.

Le costume du chaman lors de l'exécution de la cérémonie : C'est une robe longue à 5 corps boutonnée sous l'aisselle droite, teinte en bleu ou en noir, avec une ceinture blanche, et un chapeau pointu en tissu.

Où vivent-ils ?  :

Les Muong vivent dans des villages au pied de la montagne, à flanc de colline, près des rivières et ruisseaux... dans les provinces de Hoa Binh, Thanh Hoa et Phu Tho. Chaque village compte environ quelques dizaines de maisons, le domaine de chaque famille se distingue souvent par des rangées d'arec et de jacquiers. La majorité des maisons sont sur pilotis, avec quatre toits. La partie supérieure de l'étage est un lieu de vie, la partie inférieure de l'étage abrite des cages à bétail et à volailles, des moulins à riz et d'autres outils de production.

Construisant une nouvelle maison, les Muong ont l'habitude de faire un feu lors de la mise en place de la colonne de la cuisine, le propriétaire prend une peau de banane pour la découper en forme de 3 gros poissons et la serre sur un bâton de bambou attaché à la colonne de la cuisine, ils posent également  une courgette à coté. Avant de cuisiner dans la nouvelle maison, le propriétaire fait un feu pour demander au dieu de la cuisine de mettre 3 pierres de terre et la pierre principale. Cette nuit-là, le propriétaire invite tout le monde à boire du vin de Can à la lueur d'un feu.

Moyens de transports :

Les femmes utilisent souvent des panneaux tricotés en bambou, 4 coins entretoisés verticalement, avec une sangle sur le front ou sur l'épaule pour le transport. Un barbillon à double extrémité est également couramment utilisé. L'eau est transportée dans un grand tube de bambou de plus d'un mètre de long. 

Relations sociales :

Les relations dans le village les uns avec les autres sont principalement des relations de voisinage. Les familles de 2-3 générations sont majoritaires. Les enfants naissent avec le nom de famille du père. Le droit du fils aîné est respecté et le fils de la famille hérite de la propriété. 

Mariages :

Les garçons et les filles sont libres de s'aimer, s'ils veulent se marier, ils doivent en informer la famille pour préparer la cérémonie du mariage. Pour arriver au mariage il faut passer par les étapes suivantes :

La première rencontre de deux familles (kháo thếng), la cérémonie de largage du bétel (ti nòm bánh), la cérémonie de fiançailles (nòm khảu), la première cérémonie de mariage (ti cháu), la cérémonie de bienvenue de la mariée (ti du). Le jour du mariage, “l'entremetteur” conduit la famille du marié d'environ trente ou quarante personnes dont des grands-parents paternels, des amis et des amis pour apporter des cadeaux à la maison de la mariée, pour organiser le mariage. Le marié porte de beaux vêtements avec des serviettes blanches, il porte un panier de riz cuit, sur le dessus  du panier se trouvent 2 coqs bouillis. Lors de la réception du mariage, la mariée porte un chapeau et une belle robe, la plus extérieure est un Ao Dai noir avec deux rabats sur le devant. La mariée ramène à la maison de son mari,  généralement 2 couvertures, 2 coussins, 2 oreillers pour offrir aux parents de son mari et des dizaines de petits oreillers pour la famille du marié destinés à ses oncles et tantes. 

Accouchements :

Lorsque la femme est sur le point d'accoucher, le mari doit préparer beaucoup de bois de chauffage, construire une cuisine séparée dans la pièce intérieure et rassembler le bouchon dans une pièce fermée pour que sa femme se prépare à l'accouchement. Lorsque sa femme a accouché, le mari en informe sa belle-mère, ses cousins ​​maternels et paternels avant de rentrer à la maison pour se retrouver ensemble. La sage-femme a coupé le cordon ombilical du bébé avec un couteau en bambou pris de la pointe d'un maillet sur le toit. Si c'est un garçon, la sage-femme utilise un couteau en bambou du toit avant, si c'est une fille,elle  utilise un couteau en bambou du toit arrière. Les cordons ombilicaux des enfants de la famille sont stockés ensemble dans un tube en bambou, ils croient que quand ils seront grands, les frères et sœurs s'aimeront.

Le jour de la naissance, la famille organise une fête pour célébrer l’évènement, et invite le prêtre à éliminer toutes les mauvaises choses pour la mère et l'enfant. 3 à 7 jours après l'accouchement, de nombreux frères et sœurs viennent souvent rendre visite et offrir des cadeaux à la mère et au bébé. La Grand-mère célèbre son “petit-enfant” avec un tissu qu'elle tisse elle-même, les familles aisées célèbrent l’évènement  avec un collier en argent autour du cou, les parents  avec du riz et de l'argent.

La mère mange souvent du riz gluant mélangé avec des feuilles de kumquat (un type de feuille médicinale qui lutte contre la schizophrénie), boit de l'eau bouillie avec des feuilles médicinales, et pendant la période (7 à 10 jours) surtout les 3 premiers jours, mère et bébé restent ensemble pour se réchauffer au coin du feu. Si le nourrisson est un garçon, on l'appelle affectueusement Lọ Mạ (semis de riz), s'il s'agit d'une fille, on l'appelle affectueusement Cách Tắc (légumes). Habituellement, les bébés ont environ 1 an lorsqu'ils obtiennent définitivement leur prénom.

Funérailles :

A la mort du père, le fils aîné tient un couteau, retient son souffle et le presse 3 fois contre la fenêtre de la maison, puis la famille sonne  un gong pour annoncer le deuil. Le corps du défunt est enveloppé de plusieurs couches de tissu et de vêtements selon la coutume puis est placé dans un cercueil fait de tronc  d'arbre  évidé , l'extérieur est recouvert d'écailles de dragon en tissu. 

Les funérailles sont présidées et dirigées par le chaman. En plus des procédures de deuil pour les fils et les filles, comme cela est courant chez les Vietnamiens, les belles-filles pleurent leurs parents, les grands-parents , elles portent également leurs propres vêtements de deuil appelés fans fantômes.

Calendrier :

Le calendrier traditionnel du peuple Muong appelé livre Doi, composé de 12 cartes en bambou correspondant à 12 mois. Chaque carte a un symbole différent gravé dessus pour savoir calculer, différencier les bons et mauvais jours,  et déterminer les heures pour commencer les travaux.

Le peuple Muong de Muong Bi a une façon différente de calculer le calendrier par rapport à celle du peuple Muong dans d'autres endroits, qui s'appelle le calcul du jour rétrograde et du mois suivant. Janvier du calendrier Muong Bi correspond à octobre du calendrier Muong ailleurs et à octobre du calendrier lunaire.

Arts du spectacle : 

Le chant Xec Bua (certains endroits l'appellent Xac Bua) est populaire auprès de nombreuses personnes. Thường (certains endroits l'appellent souvent Xường) est une sorte de chanson folklorique louant le travail et la beauté des coutumes nationales. Bọ Mẹng est une forme de chant pour parler d'amour. Ví Đúm est aussi une chanson folklorique populaire. 

En outre, le peuple Muong a également d'autres genres de chants tels que les berceuses, les chansons folkloriques, etc. En particulier, le peuple Muong doit mentionner le chant de la cérémonie: Ce sont les chants de funérailles qui sont lus et chantés par le chaman lors des funérailles. 

En plus de la flûte, du erhu, du tambour, de la trompette... le gong est un instrument de musique unique.

Jouer :

Le jeu du Muong est proche de tous les publics. Il existe des jeux soigneusement et minutieusement organisés tels que : tir à l'arbalète, balancement, lancer... Les jeux des adolescents et des enfants sont organisés de manière flexible n'importe où, n'importe quand avec différentes choses. Des événements de jeu simples et pratiques tels que le jeu de pêche, le jeu de cigogne, les combats de chiens, échange de gibier ou de chien...