Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

L'ethnie Tay du Nord Vietnam

Le peuple Tay est le plus grand groupe ethnique du Vietnam. Les Tay vivent principalement dans le nord du pays, plus concentrés dans le nord-est. Le peuple Tay a une longue histoire culturelle, sa propre langue et sa propre écriture.

Autres noms : Tho.

Population : 1 845 492 personnes (Selon le recensement des 53 minorités Ethniques au 1er avril 2019).

Groupes locaux : Tho, Ngan, Phen, Thu Lao et Pa Di.

Langue : La langue appartient au groupe linguistique Tay - Thaï (famille des langues Thaï - Ka Dai).

Histoire : Les Tay sont présents au Vietnam depuis  , peut-être,    la seconde moitié du premier millénaire avant notre ère.

Activités de production : Les Tay sont des résidents agricoles ayant une tradition de riziculture humide. En plus de cultiver du riz humide, les Tay cultivent également du riz sec, des légumes, des arbres fruitiers... L'élevage y est très  développé,  principalement de bovins et de volailles. Le peuple Tay est également célèbre pour son artisanat familial, en particulier le tissage de brocart,  avec de nombreux motifs magnifiques et uniques. Le marché est pour eux,  une activité économique importante.

Manger : Autrefois, à certains endroits, les Tay mangeaient principalement du riz gluant. Pendant le Têt et les jours fériés, de nombreux types de gâteaux aux fruits sont souvent préparés, tels que le banh chung, le banh chung, le banh gai, le banh gio,   les beignets, les gâteaux flottants et le banh khoo... Les œufs aux   fourmis sont fabriqués à partir de jeune riz gluant qui est chauffé au feu, ou rôti puis pilé.

Costume : Le costume traditionnel du peuple Tay est fait de fils de coton tissés par leurs soins, teints à l'indigo, sans pratiquement aucune broderie ni décoration. Les femmes portent des jupes ou des pantalons, avec un chemisier court à l'intérieur et une tunique à l'extérieur. Le groupe Ngan porte une chemise légèrement plus courte, le groupe Phen porte une chemise marron, le groupe Thu Lao porte un turban en haut pointu, le groupe Pa Di porte un chapeau en forme de “toit” et le groupe Tho le porte comme le peuple thaïlandais à Mai Chau (Hoa Binh). .

Où vivent-ils : Les Tay vivent dans les vallées des provinces du Nord-Est, de Quang Ninh, Bac Giang, Lang Son, Cao Bang, Bac Can, Thai Nguyen, Ha Giang, Tuyen Quang à Lao Cai et Yen Bai. Ils aiment vivre dans des villages surpeuplés, dont beaucoup ont des centaines d’habitations.

La maison traditionnelle du peuple Tay est une maison sur pilotis avec des nervures faites à la manière de fermes de 4, 5, 6 ou 7 colonnes. La maison a 2 ou 4 toits en tuiles, en chaume ou en feuilles de palmiers. La maison est entourée de planches de bois ou recouverte de chaume.

Moyens de transports: pour les objets petits et compacts, les Tay les mettent souvent sur un baton  ou dans un sac en tissu à porter sur leurs épaules, et pour les objets volumineux, ils utilisent la force humaine   ou  une charette tirée par  des buffles.

Relations sociales : Le régime féodal est une forme spécifique d'organisation sociale,  de style   primitif, à caractère aristocratique,  et héréditaire.

Dans le cadre de sa domination, il était propriétaire de toutes les terres, forêts, montagnes, rivières, ruisseaux, etc., il avait donc tous les pouvoirs sur les personnes vivant sur cette terre et de les exploiter avec le travail forcé, de se faire payer le loyer en nature, ou sous toutes  contraintes  . Le régime de la torture est apparu très tôt et a persisté jusqu'à la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle.

Mariage : Les hommes et les femmes sont libres de faire connaissance et d'aimer, mais qu'ils deviennent ou non mari et femme dépend des parents des deux parties, et que leur « destin » soit compatible ou non dépend de “destins” des parents des deux parties qui correspondent ou non. Par conséquent, dans le processus de mariage, il doit y avoir une étape dans la famille du marié pour demander “l’horoscope” de la jeune fille , pour le comparer avec celui de son enfant. Après le mariage, la mariée reste chez ses parents jusqu'à ce qu'elle soit enceinte avant de retourner vivre chez son mari.

Accouchement : Pendant la grossesse ainsi que dans la première période suivant l'accouchement, la mère doit s'abstenir de beaucoup de choses différentes avec le désir d'avoir “une mère ronde, un enfant carré” - un bébé en bonne santé, et d’éviter les êtres “astraux mauvais”. Après le 3è jour  de naissance, la famille fera des offrandes pour nettoyer le corps astral et dressera un autel à la sage-femme. Lorsque le mois est plein, on célèbre et et donne un  (pré)nom au  bébé.

Funérailles : Les funérailles sont souvent célébrées avec de nombreux rituels dans le but de payer la piété filiale et d'amener l'âme des morts à l'autre bout du monde. Après 3 ans d'inhumation, la famille du défunt organise une cérémonie funéraire, amenant l'âme du défunt à l'autel ancestral. Chaque année, la cérémonie de l'anniversaire du décès a lieu à date fixe.

Construire une nouvelle maison : Lors de la construction d'une maison, les Tay doivent choisir le terrain et choisir la direction de la maison, voir l'âge de la personne au nom de la maison, choisir la date propice de l’édification. Le jour “d 'entrée” (aménagement)  dans la nouvelle maison, le chef de famille doit allumer un feu et le maintenir  allumé toute la nuit, jusqu'au lendemain matin.

Culte : Les Tay vénèrent principalement leurs ancêtres. En outre, ils vénèrent également le dieu de la terre, le roi de la cuisine et la sage-femme.

Fêtes : Chaque année, il y a de nombreuses fêtes avec des significations différentes. Le Nouvel An lunaire, le début de la nouvelle année et la pleine lune de juillet, vénérant les morts sont les plus grandes fêtes organisées de la manière la plus grandiose. La fête d'appel des esprits des buffles et des vaches, se tient le 6e jour du sixième mois lunaire, la fête après le repiquage et la fête du nouveau riz, qui se tient avant la récolte, sont des fêtes très typiques pour les agriculteurs qui cultivent du riz humide.

Calendrier : Le peuple Tay suit le calendrier lunaire.

Apprentissage : l'écriture Tay Nom est construite sur un alphabet hiéroglyphique, similaire à l'écriture Vietnamienne Nom, née vers le XVe siècle, utilisée pour enregistrer des poèmes, des chansons, des chants d'adoration... L'écriture Tay-Nung, basée sur l'alphabet latin, est née en 1960 et a existé jusqu'au milieu des années 1980,  est utilisée dans les écoles primaires des zones habitées par les peuples Tay et Nung.

Arts et culture : Le peuple Tay a de nombreuses chansons folkloriques telles que luon, wind slu, puoi pac, phuoi gioi, ven eng... Luong comprend gliding palm, sly luong, gliding then, gliding her oi... répandu dans de nombreuses régions . Les gens traînent souvent dans les festivals, les mariages, les fêtes de nouvelles maisons ou lorsque des invités viennent au village. En plus de la danse rituelle dans certaines localités, il y a des spectacles de marionnettes représentées par des personnages en bois assez uniques.