Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

L'ethnie Thaï au Vietnam

Les Thaï vivent principalement dans les régions du nord et du centre-nord du Vietnam dans les provinces de Lai Chau, Dien Bien, Son La, Yen Bai, Hoa Binh, Nghe An et Thanh Hoa. Le peuple Thaï a sa propre langue, qui appartient au système linguistique tay-thaï. Ils construisent leurs maisons en bois sur pilotis dans de grands champs, au pied des montagnes.

Nom de famille : Tay ou Thay

Autres noms : Tay Thanh, Man Thanh, Tay Muoi, Tay Muong, Hang Tong, Tay Do, Tho.

Groupes locaux : Secteur Noir (Tay Dam), Secteur Blanc (Tay ou Khao).

Population : 1 820 950 personnes (Selon le recensement des 53 minorités Ethniques au 1er avril 2019).

Langue : Appartient au groupe linguistique Tay - Thaï (famille de langues Thaï - Ka Dai).

Histoire : Le peuple Thaï est originaire d'Asie du Sud-Est continentale, les anciens ancêtres du peuple Thaï étaient présents au Vietnam très tôt.

Activités de production :

Les Thaï cultivent du riz humide dans un système d'irrigation approprié qui est inventé comme un idiome - " mương, phai, lái, lịn"  - fossé, remblais, guider l'eau au-dessus des obstacles, placer des gouttière dans les champs de la vallée . En plus du riz, ils cultivent également du maïs, du manioc, des fruits, des légumes et surtout du coton, des plantes tinctoriales et des mûriers pour tisser des étoffes.

Manger :

Bien que le riz soit devenu un aliment de base, le riz gluant est toujours considéré comme un aliment traditionnel des Thai. Sur le plateau des plats, il est indispensable d'avoir du piment broyé mélangé à du sel, de l'ail, des herbes, de la coriandre, des feuilles d'oignon... on peut ajouter du foie de volaille bouilli, des intestins de poisson, des poissons grillés... généralement "Chéo". Chaque fois qu'il y a de la viande d'animaux herbivores d'espèces de ruminants, les Thaï préparent une sauce à “trempette” provenant de jeunes intestins (nam pia). La viande de poisson consommée crue est confectionnée en salade, en trempage , salée, en sauce. Lorsqu'ils sont consommés cuits, les plats les plus adaptés doivent être mentionnés du mode de cuisson, de la farce, du séchage, puis de la soupe, sautés, rôtis, bouillis... Ils aiment les aliments aux saveurs : épicées, acides, ameres. , âcres, ils utilisent rarement du sucré, saumâtre, gras, fort... ou ils boivent de l'alcool du riz et mangent du manioc. Les Thaï fument avec des pipes à eau ou  des pipes en bambou et les touchent avec des pousses de bambou trempées et séchées. Les Thaï blancs avant de fumer ont aussi la coutume d'inviter des gens, avant de manger. 

Costumes : 

Les filles Thaï portent des chemisiers courts, moulants et colorés avec des boutons argentés en forme de papillons, d'araignées et de cigales, en harmonie avec une robe en tissu tubulaire profonde; ceinture en soie verte. Les filles portent également des ceintures argentées, de côté. Les jour de fêtes, les femmes Thaï blanches peuvent porter des ao dai noirs, aux  aisselles fendues ou des pulls. Les femmes Thaï noires portent le célèbre foulard Piêu aux motifs brodés colorés. Les hommes Thaï portent des pantalons coupés à la taille ; Chemisier à boutonnage fendu avec des poches des deux côtés de l'ourlet, la chemise des Thai blancs ont une poche supplémentaire sur la poitrine gauche; boutonné  avec de la ficelle en tissu.

La couleur des vêtements populaires est le noir,  elle  peut être aussi de  couleur   “brique”, ou à  fleurs à carreaux,  ou   blanche . En vacances, les femmes portent une longue chemise noire,    fendue sous les bras,  une chemise blanche à l'intérieur, semblable à des sous-vêtements. Normalement, l'écharpe noire est enveloppée dans un style bec de hache.

Habitations :

Chez les Thai, lorsqu’un enfant se marie, la famille construit pour le couple leur habitation. Les Thai veillent de près au respect des règles de la géomancie. Ainsi, la façade doit-elle faire face à un champ, un fleuve ou une rivière, et l’arrière est adossé à la montagne.

En général, pour construire une maison sur pilotis à cinq pièces, les Thai préparent du bois pendant une décennie. C’est en fin d’année, lors d’un jour faste choisi par le propriétaire, que ce dernier invite ses proches et les villageois à venir monter son habitation. Les travaux ne durent généralement qu’une semaine. 

La maison sur pilotis des Thai est en bois. Toutes les jointures sont réalisées avec des lamelles en  bambou ou des fils de rotin. L’absence de métal est totale. Sur chacune des deux extrémités du toit, se trouvent deux lames de bois croisées.

Moyens de transports :

La palanche est couramment utilisée, de plus, les Thaïs portent des choses avec une sangle sur le front, ils ont aussi l'habitude d'utiliser des chevaux pour se déplacer et transporter. Le long des grands fleuves, ils sont très connus pour se déplacer en “bateau machaon”.

Relations sociales :

La structure sociale traditionnelle s'appelle Ban Muong ou selon le système tribal thaïlandais, elle s'appelle Dam. Chaque personne a 3 liens familiaux clés : AAI Noong (tous les membres masculins sont nés d'un ancêtre de quatre générations). Lung Ta (tous les membres masculins de la famille épousent des générations). Nhinh Xao (tous les membres masculins de la famille qui sont devenus palefreniers). (tous les membres masculins sont nés d'un ancêtre de quatre générations). Lung Ta (tous les membres masculins de la famille épousent des générations). Nhinh Xao (tous les membres masculins de la famille qui sont devenus palefreniers).

Mariage:

Dans le passé, les Thaï suivaient le système de mariage « acheter et vendre » et la tradition « rester-en-loi ». Par conséquent, se marier doit passer par de nombreuses étapes, parmi lesquelles 2 étapes de base : 

- Đong khửn - Amener le marié chez sa femme - est une étape pour tester la dignité et le travail du marié. Les Thaï noirs ont l'habitude de mettre leurs cheveux à l'envers sur le dessus de la tête pour la femme juste après cette cérémonie de mariage ( c'est un signe que la fille est mariée.). La coutume de rester dans la belle-famille est de 8 à 12 ans.

- Đong lông:  ramèner la famille au nom de famille du père.

Accouchements :

Les femmes accouchent en position assise, le placenta est placé dans un tube de bambou et accroché à une branche d'arbre dans la forêt. Les femmes enceintes se réchauffent au feu, mangent du riz lam et s'abstiennent pendant un mois ; Il existe un rituel pour apprendre aux enfants à travailler selon leur sexe et inviter Lung Ta à venir le nommer.

Funérailles :

Les funérailles comportent 2 étapes de base :

- Pông : Visiter et envoyer les âmes des morts dans le  néant, amener le corps dans la forêt pour l'enterrer (Thai blanc), ou le brûler (Thai noire).

- Xống : rappeller des fantômes à vivre dans la salle de culte ancestrale de la maison.

Nouvelle maison :

Amenant le propriétaire à recevoir une nouvelle maison, Lung Ta allume un feu pour brûler du bois dans la nouvelle cuisine. La famille accomplit des rituels, prie et lit des textes pour bannir le mal, obtenir  de “bonnes choses”, vénérer les ancêtres et s'amuser.

Fêtes :

Culte des ancêtres se pratique chez les Thaï noirs   aux 7e et 8e mois lunaires. Les Thaïs blancs célèbrent le Têt selon le calendrier lunaire. Le village de Muong fait des offrandes aux dieux de la terre, des montagnes, de l'eau et de l'âme du chef de famille.

Calendrier :

Selon le système “Can Chi” comme le calendrier lunaire. Le calendrier Black Thai est différent de 6 mois par rapport au  calendrier lunaire.

Apprentissage :

Les Thaï ont une écriture  selon le système sanscrit. Ils apprennent par le bouche à oreille. Le peuple thaï possède de nombreux ouvrages anciens écrits sur l'histoire, les coutumes, le droit coutumier et la littérature.

Jeux :

Les jeux populaires sont: le lancer de balles, le tir à la corde, les courses de chevaux, la navigation de plaisance, le tir à l'arbalète, la danse de l'espar, la rotation et le mak rapide. De nombreux jeux sont dédiés aux  enfants.