Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

Le Caodaïsme

Officiellement, le Caodaïsme est déclaré à Saigon en 1926 après que Ngo Van Chiêu soit entré en communication avec un esprit nommé "Cao Dai". 
Pour les Caodaïstes, toutes les religions sont issues d’une même source, d’un seul même dieu. Les fidèles honorent aussi bien Jésus-Christ que Mahomet ou Churchill. Cependant, le Caodaïsme emprunte principalement les préceptes du Bouddhisme. Il croit en la transmigration des âmes et à la loi de rétribution des actions humaines durant la vie terrestre. Il adopte en outre, les cinq interdictions du Bouddhisme. 
Le culte consiste essentiellement en prières, offrandes et rituels.

Origines

Le caodaïsme a été fondé dans les années 1920 par un fonctionnaire vietnamien (Ngô Văn Chiêu). Au cours d'une séance de spiritisme, il entra en communication avec un "esprit supérieur " nommé Cao Dai (Dieu) qui lui ordonna de créer une nouvelle religion

Principes et règles

Le caodaïsme rassemble toutes les religions (confucianisme, taoisme, bouddhisme, christianisme, islam, culte des ancêtres) en une religion universelle. La secte prêche l’existence d’un Dieu unique, commun à toutes les religions. Des guides spirituels tels que : Victor Hugo,  Jeanne d’Arc, Pasteur, Lénine , Churchill et Shakespeare sont vénérés par les fidèles caodaistes et consultés par les médiums de la secte. Pour être caodaïste il suffit d’adhérer à la pratique du culte et d’observer certaines règles : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas mentir, pas de luxure, être végétarien et ne pas boire d'alcool.      

Clergé et médiums 

La structure de la secte est organisé sur le modèle de l’église catholique. Au sommet, un pape donne les directives.  Les cardinaux se distinguent par la couleur de leur robe : les représentants de la branche bouddhiste sont vêtus de jaune, les confucianistes de rouge et les taoistes de bleu. 

Le clergé comprend également une douzaine de médiums laiques, chargés de recevoir les messages divins lors des séances de spiritisme.

Tay Ninh et le Grand Temple

Tay Ninh, à 100 km au nord-ouest de Saigon est le siège de la secte caodaïste qui abrite le Grand Temple. Ce sanctuaire est un mélange architectural de cathédrale  et de pagode.

Dans le hall d'entrée, une grande fresque  représente les 3 guides spirituels (au centre Victor Hugo). 

A l’intérieur, la voute étoilée est soutenue par 18 colonnes enroulées de dragons. Les vitraux portent tous le symbole du Cao Dai, un triangle enfermant l’oeil divin. 

Des personnages sculptés au-dessus de la coupole dominent la nef (entre autre des statues de Bouddha, de Lao Tseu, de Confucius, de Jésus).

Culte, cérémonies et rites

Le temple caodaiste de Tay Ninh célébre 4 messes, à heures fixes (6 h, midi, 18 h et minuit) .

Le cérémonial est immuable. Les femmes entrent par la gauche, les hommes par la droite. Des musiciens et des choristes accompagnent les prières des fidèles . Des disciples avec un brassard marqué des lettres BT assurent le service d’ordre.

Au milieu du temple, les membres du clergé occupent l’allée centrale. On les distingue par  la couleur de leur robe (jaune pour le bouddhisme, rouge pour le   confucianisme, bleu pour le taoisme). Ces dignitaires portent sur la tête une tiare blanche à deux lanières. Les fidèles, eux, sont vêtus de blanc.