Voyage sur mesure Vietnam avec agence locale
Guide de voyage
Temoignages Tonkin VoyageTonkin Voyages dans les guides de voyages

Le Tai Chi

Si vous vous promenez au petit matin dans la ville, vous verrez que même si le jour vient juste de se lever, beaucoup de vietnamiens pratique un art qui allie détente, art martial et gymnastique. Vous êtes captivé devant cette discipline tout en rigueur et en délicatesse et vous vous demander «  mais alors qu’est ce que le Tai-Chi ? »

Le taiji (太極, communément écrit « tai chi ») ou taijiquan (太極拳) est un art martial chinois basé sur la philosophie taiji, que l’on peut résumer rapidement en une étude du monde du point de vue du yin et du yang. De nos jours, cet art est surtout pratiqué pour ses effets bénéfiques sur la santé, mais sa racine est martiale et spirituelle. La pratique de base est une longue chorégraphie (plus bas « la forme ») dont on affine la qualité avec le temps et la pratique. On apprend aussi à appliquer les techniques qui constituent cette forme dans des situations de combat. Un système d’échange propre au taiji existe aussi : le tuishou (推手 – pousser les mains) est une pratique à deux où l’on travaille sur la sensibilité, l’équilibre, la maîtrise de soi et des techniques de taiji.

La légende du Tai Chi:

On peut dire que le tai chi est un art ancestral puisque dès 600 avant JC il est évoqué dans un ouvrage de Lao-Tseu sous la forme d'une référence à un adversaire absent. Mais la création du Tai Chi Chuan repose sur une légende : Un nommé Zhang Sanfeng, vivant à l'époque précédent la dynastie Ming (1368-1644), expert en art martiaux et moine taoïste de son état, assista un jour au combat entre une grue et un serpent. Ce dernier esquivait les coups de bec secs et droits de l'oiseau par des mouvements souples, sinueux, lents et ininterrompus, pour ensuite contre-attaquer avec une extrême rapidité. Cette démonstration lui fit comprendre qu'il faut préférer les mouvements sphériques et constants plutôt que ceux qui sont directs et par à-coup. Il intégra également que l'agilité et la flexibilité étaient supérieures à la brutalité et à la force. Lao-tseu l'avait déjà compris et employé dans sa philosophie, Zhang Sanfeng l'appliqua lui, aux arts martiaux. Le tai chi était né.

Les bénéfices pour la santé avec cet art sont légions comme par exemple:

La Force: les mouvements lents et fluides du taiji développent la force en douceur, en particulier pour le torse et le bas du corps.

La Souplesse: en progressant, la plupart des élèves seront motivés à développer leur souplesse, et trouveront dans la forme de nombreuses occasion d’améliorer et de mettre en valeur leur souplesse.

L’Equilibre: la pratique du taiji nous apprend à maîtriser l’équilibre de poids entre nos pieds. Pour cette raison, une pratique régulière entraîne les élèves sur un chemin qui les mènera à une grande confiance en leur équilibre.

Une Qualité de mouvement: au cours de l’apprentissage du taiji, on apprend non seulement quels mouvements faire, mais surtout comment les exécuter. Ceci a pour avantage de renforcer les progrès en force et souplesse, et permet aussi d’être mieux adapté à des défis physiques nouveaux.

Rhumatismes: certaines études montrent que la pratique du taiji peut améliorer la mobilité chez les personnes souffrant de polyarthrite rhumatismale. On ne sait pas encore si cet effet s’étend aux douleurs provoqués par cette maladie.

Celui-ci est avant tout une composante spirituelle et philosophique;

Les arts martiaux chinois sont indissociables de la pratique du qigong (氣功, travail du souffle ou de l’énergie). Les arts martiaux internes comme le taiji en particulier visent à développer l’énergie interne, le qi (氣), et à l’utiliser en combat. En parallèle du travail de la forme, la plupart des élèves étudiant le taiji pratique certaines formes de qigong ainsi que la méditation, pour renforcer leur capital énergétique. Notez. Il n’est pas nécessaire de croire en l’existence du qi pour pratiquer le taiji. Si le qi existe, alors son développement se passe tout seul en suivant la discipline.

De plus, le taiji repose fortement sur les notions de yin et de yang. En effet, le mot « taiji » désigne une période dans la vision taoïste de la genèse où les différences apparaissent, alors qu’au début tout n’était qu’un. Les différences se manifestent par les opposés yin et yang, qui se combinent ensuite pour former « les dix-mille choses », l’univers tel que nous le connaissons. Plusieurs écoles ont été crée en Chine pour faire perdurer ce savoir ancestral mais celui-ci s’est largement répandu dans le monde entier.

Vous souhaitez découvrir cet art martial qui vous intrigue et fascine? Avec Tonkin voyage, nous vous proposons une initiation au Tai Chi avec un de nos spécialistes. Les cours se déroulent près du lac de Hoan Kiem au petit matin et celui-ci dure 1h. Pour un groupe de 2 personnes, cette initiation vous reviendra dans les alentours de 10$ ; nous acceptons des groupes jusqu'à 10-15 personnes maximum. Si vous êtes un grand groupe vous devrez débourser la modique somme de 40$. N’attendez plus pour essayer cet art vieux de plusieurs siècles.