voyage en famille au vietnam 2019
Guide de voyage
Temoignages Tonkin Voyage

Tout savoir sur les moyens de transport

Tout savoir sur les moyens de transport au Vietnam, au Laos et au Cambodge:

Pour aller au Vietnam, prendre l’avion reste le moyen le plus rapide et le plus efficace. Vietnam Airlines reste la compagnie aérienne la plus utilisée mais depuis quelques années, de nouvelles companies ont vu le jour comme Jetstar ou encore Vietjet. Celles-ci sont plutôt considérées comme low cost de par les prix tout a fait raisonnables proposés. Elles sont recomandées pour effectuer des vols intérieurs ou encore dans les autres pays de l’Asie. Vietnam Airlines couvre la majorité des vols interieurs ainsi qu’internationaux. L’avion sans retard est un mythe, il y a des chances pour que votre vol soit retardé voir annulé lors de la période des moussons sans préavis. Le temps de vol entre Paris et Hanoi par explemple varie entre 9h et 11h, il faut rajouter plus 1 jour lors de son arrivée. Prendre l’avion c’est certes un moyen rapide mais ce n’est pas l’idéal pour admirer le paysage.

Il est plus conseillé de prendre le train pour faire la liaison nord-sud par exemple, c’est un très bon moyen pour apprécier la diversité de la nature vietnamienne mais aussi de s’imprégner avec la culture locale. Il faut cependant savoir que cela prend 2 à 3 jours de train (sans escale des les villes bien sûr ). Aujourd’hui, les trains sont plus modernes et possèdent des cabines avec des couchettes plus ou moins moelleuses pour les trajets de nuits avec des tarifs largement abordables. Plusieurs départs journaliers des deux grandes villes sont prévus pour répondre à la demande.

Par exemple : Au départ du Nord (Hanoi, Mai Chau,Ninh Binh "baie terrestre", Baie d'Halong) jusqu’au Sud (Sai Gon, Delta Mékong) cela revient à un total 10 jours. 

Si vous allez dans le sud du Vietnam, le transport maritime est ce qu’il y a de mieux. Pour une balade sur le delta du mékong ou enore la Baie d’Halong, il peut être dépaysant d’être sur une jonque privée pour profiter du silence de la baie aisni que de couchers de soleil. L’avantage des jonques privées est qu’elles vous emmènent loin des endroits à touristes. La plupart des départs se font à Cat Ba. Des bateaux de 2 à 24 places sont utilisés pour les croisières dans la baie d'Halong, et celles de Chau Doc à Phnom Penh (Cambodge) par exemple.

La possibilité de faire du kayak est une manière plus ludique de découvrir les montagnes qui se dévoilent au fur et à mesure de votre avancée, l’impression d’être les héros d’un film d’aventures, en quête de terres inexplorées… Des eaux de jades d'où émergent des pitons garnis de plantes tropicales torturées en bonsaïs, un silence envoûtant rompu par le cri d'un oiseau. L'ambiance vous transporte dans la contemplation.

Pour voyager au Cambodge, la compagnie nationale Cambodian Airlines dessert la plupart des grandes villes du pays. De même, la compagnie Président Airlines assure quelques liaisons intérieures.

Lorsque vous êtes au Cambodge, ne pas prendre le tuktuk pour faire un tour dans la ville serait une grave erreur. Le tuktuk est en fait un chariot stylisé à deux roues qui est tiré par une moto fixée par un joint spécialement conçu à cet effet. Il peut confortablement asseoir six passagers de taille normale, et seulement quatre si les passagers sont vraiment grand.

Au Cambodge, il y a 4 sortes de taxis :

+ Les rickshaws, scooters à 3 roues recouverts d’une bâche, sont les plus économiques si l’on est 2. Viennent ensuite les fameux tuk-tuk, carrioles typiques, également attelées à des scooters ou à des motos, pouvant transporter jusqu’à 4 personnes.

+ Les motos-taxis (appelées parfois motos-dops) sont le moyen de transport le moins coûteux si l'on est seul, même pour sortir de la ville. Tous les jeunes chauffeurs ne conduisent pas comme des kamikazes, mais il est très conseillé de se faire prêter un casque.

+ Les tuk-tuk, carrioles attelées à des scooters ou à des motos, sont bien plus confortables. On y monte jusqu'à quatre personnes, à l'abri du soleil et rafraîchi par la brise.

Enfin, les pick-up et autres petites berlines servant de taxis collectifs ne sont pas chers. On trouve ces véhicules près des marchés. Le confort est limite et, à moins d'acheter plusieurs places ou le véhicule entier, il faut attendre qu'ils soient pleins avant de partir.

Une ligne de chemin de fer relie à nouveau depuis avril 2016 Sihanoukville à Phnom Penh, en passant par Kampot et Takeo, cela peut etre un bon moyen pour découvrir le paysage cambodgien.  Comptez plus ou moins 8 heures de transport pour un trajet Phnom Penh-Sihanoukville pour la somme de 7 $.

Au Laos, on retrouve plus ou moins les mêmes moyens de transport qu’au Vietnam ou au Cambodge. En revanche, sachez que la maojorité des chauffeurs ne parlent pas français ni anglais, il est donc conseillé d’écrire votre destination en Lao.

+  Les tuk-tuk, tricycles motorisés, similaires à ceux qu’on trouve en Thaïlande et au Cambodge, ou leur version side-car (appelée alors samlo), peuvent transporter de 2 à 4 passagers selon les modèles.

+  Son grand frère, le jumbo (tuk-tuk collectif), peut accueillir jusqu'à 12 passagers et se trouve dans toutes les villes. Les songthaews sont des pick-up ouverts à l’arrière équipés de 2 rangées de bancs placées en longueur.

L’avion reste le moyen le plus pratique et le plus rapide pour se déplacer à l'intérieur du Laos. Au départ de Vientiane, la compagnie Lao Airlines assure des vols quotidiens pour Luang Prabang, Paksé, Xieng Khouang (Phonsavan), Oudom Xai, Luang Nam Tha et Savannakhet. Également des vols au départ de Luang Prabang pour Paksé sont possible.

Si vous rêvez de voir le Mékong de vos propres yeux, organiser une excursion en bateau peut être un bon moyen. Au Laos, il existe des types de bateaux différents, il vous sera donc aisé de choisir le moyen qui vous plait le plus. Exemples de bateaux disponibles :

+ Les petits bateaux privés: ces bateaux-taxis organisent des promenades sur le fleuve à l'heure, à la demi-journée ou à la journée.

+ Les slow boats (bateaux lents): c'est « l'autobus fluvial laotien ». Il s’agit d’un bateau régulier à moteur, sorte de mini-péniche d’une quarantaine de mètres de long, à faible tirant d’eau. Ils peuvent embarquer une centaine de personnes. Les Laotiens l’utilisent car il est économique et permet d’embarquer les marchandises. Et comme la vitesse est lente, il est très aisé d’admirer le paysage.

+ Les speed boats: ce sont des bateaux rapides de 6-8 personnes, des sortes de hors-bord, qui permettent de relier Luang Prabang à Houeisai via Pakbeng, à mi-chemin. Ils fendent la surface de l’eau à 50 km/h.

Les bateaux de croisière Wat Phou et Luang Say: une formule coûteuse et luxueuse. Il s'agit de longs bateaux en bois à faible tirant d'eau, équipés pour de petits groupes. Des croisières de 3 jours et 2 nuits ont lieu dans le sud du Laos à bord du Wat Phou.

+ Les bateaux de croisière Shompoo Cruise: Il s’agit de longs bateaux en bois qui relient Luang Prabang à Houeisai en 2 jours et 1 nuit, mais les prestations sont moins luxueuses et moins onéreuses que celles de Wat Phou et Luang Say.

L’Asie du Sud est donc plutôt bien garni en terme de transport, le mieux c’est de tous les essayer pour vous faire votre propre avis dessus. Il y a de fortes chances pour que votre séjour soit inoubliabe si vous tentez de vous immerger dans le quotidien des locaux.