Agence de voyage Vietnam 2022
Guide de voyage
Temoignages Tonkin VoyageTonkin Voyages dans les guides de voyagesTonkin Voyages sur Tripadvisor 2021

Vietnam, Cambodge, Laos...quel pays choisir ?

Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande & Birmanie, quel pays choisir ?

Contrée Fascinante aux multiples facettes, la péninsule Indochinoise continue de susciter l’admiration et la curiosité des voyageurs du monde entier.

Cette partie continentale du Sud-Est asiatique, véritable terre de dépaysement aux décors naturels époustouflants, comprend plusieurs pays dont les sociétés modernes actuelles, héritières de cultures et civilisations ancestrales à l’origine de temples et d’édifices bouleversants, ont bâti de trépidantes métropoles. 

Vous rêvez de vous évader pour l’Asie et connaissez les dates de votre séjour, sans pour autant savoir où partir : Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Birmanie, quel pays choisir ?

Voilà une question légitime, qu’on peut souvent être amené à se poser lorsqu’on envisage un premier voyage en Asie du Sud-Est, d’autant que certains endroits figurent déjà parmi les destinations phares du tourisme mondiale, alors que d’autres lieux moins connus sont tout juste en train d’émerger.

Bien que tous ces pays possèdent de fabuleux sites naturels, des plages merveilleuses, des temples bouddhistes inspirés, ainsi que des populations locales chaleureuses et accueillantes, leurs modes de vies, tout comme leurs us et coutumes, n’en demeurent pas moins différents. 

Alors, sur quel pays se portera définitivement votre choix, lors de votre prochain séjour dans la péninsule Indochinoise ?

Tonkin Voyage, votre agence locale francophone en Indochine, établit dans cette article une comparaison de ces pays autour de six caractéristiques différentes, afin de vous donner des éléments utiles, vous permettant de choisir au mieux la destination qui vous convient

I - VIETNAM : un pays « trois-en-un »

Bordé par la mer de Chine sur environ 3200 kms de façade maritime, Le Vietnam un pays tout en longueur, est souvent décrit à juste titre comme une destination « trois-en-un ». On peut en effet admirer des paysages variés et apprécier différents climats que l’on soit :

Au Nord, dans les régions montagneuses, terrain de jeu favori des aventuriers amateurs de randonnées, à travers des terrasses de rizières, au plus proche des minorités ethniques. Au Centre pour des séjours dans de superbes stations balnéaires aux plages de sables blanc. Ou bien au Sud lors d’une croisière sur les eaux mythiques du delta du Mékong, au milieu d’une végétation tropicale luxuriante

1 - La Culture


L’histoire du Vietnam prend racine il y a plus de 4000 ans sur les rives du fleuve rouge. Sa culture, une des plus anciennes d’Asie, est fortement empreinte de traditions et pratiques séculaires, animées par une succession de célébrations ancestrales.

Les dogmes de cette civilisation rizicole, vouant un culte dévot aux « anciens », émanent principalement du bouddhisme, du taôisme et du confucianisme.

Le Vietnam est fier d’avoir su préserver, malgré son histoire moderne tumultueuse, les traces de son passé millénaire, grâce au grand nombre d’ouvrages anciens conservés, à une multitude de monuments religieux, de temples anciens, de pagodes, de tombeaux féodaux ou même de vestiges historiques antiques encore visibles. La tradition orale narrant les contes et récits des légendes populaires, joue aussi un rôle très important dans la transmission de ce passé commun.

La société vietnamienne est une communauté multiculturelle, enrichie par une mosaïque de 54 ethnies différentes, fortement attachées à leurs coutumes respectives, qu’elles s’appliquent à faire coexister au sein d’une vaste combinaison de cultures formant l’identité vietnamienne.

L’identité culturelle vietnamienne est aussi nettement impactée par près de 1000 ans d’occupation chinoise et un passé coloniale français controversé, ayant influencé le paysage architectural du pays de manière certaine.

D’ailleurs, ces dernières années, les touristes se rendent au Vietnam non seulement pour découvrir ses magnifiques paysages, mais aussi mieux appréhender l’histoire rebondissante de peuple attachant

2 - La beauté des paysages


Le Vietnam, sans grand étonnement, se retrouve régulièrement dans les divers classements des destinations au monde les plus prisées. Le pays est un condensé de paysages spectaculaires aux reliefs variés.

Le Nord est une région propice à l’aventure, c’est le véritable poumon vert du Vietnam. Entre décors karstiques, montagnes abruptes, parcs nationaux aux panoramas exceptionnels, les fans de randonnées, de kayak, de photographies et de rencontres ethniques seront comblés. Vous y trouverez notamment l’impressionnante région de Sapa et la fameuse Baie d’Halong.

Le Centre du pays est réputé pour abriter plusieurs joyaux historiques du pays, comme les villes d’Hué et Hoi-An, toutes deux classées au patrimoine de l’Unesco, qui ne vous laisseront pas indifférents. Les paysages du parc national de Phong Nha - Ke Bang avec ses grottes, ses rizières, ses temples et ses cours d’eau vous séduiront à coup sûr !

La partie Sud du Vietnam est à la fois idéale pour se relaxer sur l’une des nombreuses plages du littoral Sud-Est ainsi que pour profiter de la vie nocturne et de l’histoire de la bouillonnante métropole méridionale d’Hô Chi Minh. L’arrière-pays montagneux n’est pas en reste, avec certains des plus beaux parcs nationaux du pays

3 - Les Vietnamiens


La population vietnamienne est connue, comme d’autres peuples voisins du Sud-Est asiatique, pour sa gentillesse et sa convivialité. Dans chaque région vous serez accueillis chaleureusement par des habitants joyeux, heureux de pouvoir vous renseigner ou vous aider.

Voici quelques clichés nationaux : Les gens d’Hue sont célèbres pour leur élégance, tandis que les personnes d’Hoi An sont réputés pour leur honnêteté et si vous avez la chance de visiter le Delta du Mékong, vous serez impressionné par la sincérité et l’enthousiasme des villageois.

La société vietnamienne se compose de 54 groupes ethniques aux caractéristiques qui leurs sont propres, toutes assimilées au sein d’un grand ensemble formant l’identité du pays. La culture vietnamienne est « une unité dans la diversité culturelle ».

Outre la culture dominante des Viet- Muong, il existe de nombreuses autres particularités culturelles comme celle des Tay- Nung, des Thai, des Cham, des Mon- Khmer, des H’Mong ou des Dao

4 - La cuisine  


Lorsqu'on évoque la cuisine vietnamienne, on pense immédiatement aux plats typiques comme les soupes tonkinoises, les sautés de crevettes, les nems, les rouleaux de printemps… mais il y a tant à découvrir.

Fine, légère, peu grasse, faisant la part belle aux légumes et aux herbes aromatiques, cette gastronomie saine et équilibrée ne fera pas monter en flèche votre taux de sucre ou de cholestérol.

Un vrai florilège de saveurs qui ravivera les papilles des fins gourmets, à travers de nombreuses spécialités régionales possédant toutes leurs spécificités culinaires

5 - Climat du Vietnam

Le territoire longiligne du Vietnam se divise en trois zones climatiques distinctes : le Nord, le Centre et le Sud, profondément influencées par la mousson, qui apporte à chaque région des caractéristiques météorologiques différentes.

Le Nord du Vietnam présente une alternance de quatre saisons, avec un hiver qui dure de Décembre à Février, accompagné de températures basses et d’un faible taux d’humidité. Un été chaud et pluvieux se déroulant du mois de de mai au mois d’août. Le reste de l’année est marqué par un printemps et un automne au climat doux et agréable.

Le Centre du Vietnam est soumis à un climat tropical humide ou climat littoral de mousson. La température est chaude presque toute l’année. Les mois les plus secs se situent entre Novembre et Avril, tandis que d’août jusqu’à novembre, les régions du centre souffrent de nombreuses tempêtes et inondations.

Le Sud du Vietnam possède seulement deux saisons : la saison sèche et la saison humide accompagnées de températures élevées toute l’année. La saison humide dure de Novembre à Avril suivie de la saison humide de Mai à Octobre.

Consultez notre article sur le climat au Vietnam mois par mois

6 - Formalités d’entrée au Vietnam

Faire une demande de visa pour le Vietnam est assez simple et rapide :

Outre les Exemptions de visa attribuées aux français pour un séjour allant jusqu’à 15 jours, vous pouvez aussi effectuer votre demande auprès d’une ambassade locale.

Le visa pour le Vietnam peut aussi être accordé à l’arrivée. Tout ce que vous devez faire, c’est de postuler en ligne afin d’obtenir une lettre d’approbation par l’intermédiaire des agences de voyage en ligne ou directement via le site officiel du gouvernement : https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn/trang-chu-ttdt 

La lettre vous sera envoyée dans un délai de 6 jours ouvrables suivant votre demande.

Pour en savoir plus :  consultez notre article Exemption-Visa Vietnam 2023 

II - CAMBODGE

Le Cambodge, l’un des plus petits pays du Sud-Est asiatique, tourne peu à peu le dos à son passé douloureux et s’ouvre avec un engouement certain au tourisme international.

En dépit d’une histoire tourmentée qui a façonné le visage actuel du pays et dont on peut toujours percevoir le devoir de mémoire, un voyage au Cambodge évoque inévitablement dans l’esprit de la plupart des visiteurs, les anciens monuments architecturaux, les pagodes sacrées et la culture Khmer, véritable écho d’une civilisation unique et prestigieuse de l’Indochine

1 - La Culture


Le Cambodge jouit d’une culture millénaire ayant marqué de son empreinte l’histoire de l’humanité, au travers le rayonnement de sa civilisation Khmer, symbolisée par les emblématiques temples d’Angkor.

Les temples bouddhistes de Battambang, tout comme le Temple khmer de Prasat Preah Vihear comptent eux aussi, parmi les principaux attraits culturels du pays.

Il faut toutefois éviter de réduire à de simples prouesses architecturales, la richesse de cette culture qui s’apprécie aussi par ses coutumes ancestrales, sa langue à la prononciation complexe, ainsi que par sa musique et ses danses traditionnelles perpétuées encore de nos jours par le Ballet Royale du Cambodge.

Bien que l’écrasante majorité des cambodgiens soient de fervents pratiquants du bouddhisme theravada, ils cohabitent néanmoins avec de petites minorités Cham musulmanes et quelques communautés des montagnes chrétiennes ou animistes

2 - La beauté des paysages


Le Cambodge est une destination d’Asie passionnante pour la beauté encore sauvage de ses paysages :

La moitié Est du pays est parcourue du Nord au Sud par le légendaire fleuve du Mékong, bordé d’un arrière-pays de terre ocre à la végétation luxuriante.

Les provinces vallonnées du Nord-Est de Ratanakiri et du Mondolkiri où se trouve le parc national de Virachey, abritent des tribus isolées évoluant dans un monde plus ou moins « primitif ».

Au Nord-ouest le spectacle des temples d’Angkor entourés de jungle, tout comme la réserve biosphère du lac Tonlé Sap, valent vraiment le détour.

Les magnifiques plages et les îles de la côte Sud-ouest autour de Sihanoukville, ainsi que le parc national Ream, constituent de vrais décors de carte postale.

Au Sud, la région de Kâmpôt avec ses fermes de poivre, de même que le parc national du Bokor, offrent de grands espaces naturels à perte de vue.

3 - Les Cambodgiens


Profondément bouddhiste, le peuple Cambodgien toujours marqué par l’épisode dramatique des Khmers rouges, fait preuve d’une formidable résilience humaine, basée sur la gentillesse et la discrétion.

De nature pudique, les cambodgiens sont souvent vêtus du haut en bas du corps, poussant même parfois jusqu’à mettre des chaussettes sous leurs claquettes et des bonnets en laine, en vue de se protéger du soleil par la même occasion.

Les règles concernant les touristes sont donc assez strictes : il est de bon ton de se promener en tenue décente et carrément inconcevable de visiter les temples ou les ruines sacrées, les genoux ou les épaules découverts.

Farouchement superstitieux, les habitants du Cambodge vivent dans la crainte des esprits, les cérémonies locales sont toujours accompagnées d’une musique assourdissante visant à éloigner les mauvais esprits !

Les Cambodgiens vivent à leur propre rythme : la nonchalance, le calme et le côté paisible qui les caractérise détonnent et séduisent à la fois. Une chose après l’autre, prendre son temps, faire une sieste dans un hamac à l’ombre… telles sont les préceptes de la philosophie de vie locale

 4 - La cuisine


La gastronomie cambodgienne est un doux mélange de cuisine indienne, chinoise, vietnamienne, Thaïlandaise, Khmer et même française. Les ingrédients de bases qui la compose sont principalement le riz, issu des nombreuses rizières du pays, ainsi que le poisson provenant de la rivière Tonlé Sap et du Mékong.

Les plats typiques à ne pas rater sont :

Le samla chapek, une soupe de porc délicieuse, faisant office de collation, que l’on peut déguster à n’importe quel moment de la journée.

Le lok lak, un grand classique de la cuisine Khmer, il s’agit d’un bœuf mariné sauté accompagné de riz et légumes frais, pour le plus grand bonheur des gourmands. 

L’amok, le plat national par excellence, est une recette de curry de poisson cuit au four, agrémenté de citronnelle, de piment et de noix de coco, que tous les fins gourmets seront ravis d’apprécier.

Le succulent crabe bleu de Kep, mijoté avec des légumes et infusé au poivre de Kampot, titillera vos papilles à coup sûr.

Pour les plus téméraires, les portions de « street-food » sur les marchés nocturnes locaux, proposent des nouilles garnies d’ingrédients insolites comme des insectes ou des tarentules

5 - Climat du Cambodge

Dans la lignée de tout pays tropical qui se respecte, le Cambodge est soumis à deux saisons principales, alternées par la mousson :

La saison sèche, de novembre à mars avec des températures oscillant autour de 25 à 30° et la saison humide, d’avril à octobre, enregistrant des moyennes d’environ 35°.

Les mois d’avril et mai sont particulièrement étouffants et on peut dire aisément qu’il fait très chaud toue l’année. Le mois de janvier correspond à la période de l’année enregistrant le moins de précipitations.

Mieux vaut privilégier un voyage au Cambodge durant la saison sèche, c’est-à-dire entre les mois de novembre et mars

6 - Formalités d’entrée au Cambodge

Aucune démarche n’est nécessaire avant votre départ, le Visa pour le Cambodge s’obtient très facilement à votre arrivée à l’aéroport.

Veillez simplement à prévoir 30 dollars (peut-être un peu plus en cas de taxe opportune) et une photo d’identité

III - LAOS, riche en authenticité

Destination encore secrète de l’Asie du Sud-Est, le Laos constitue une bande de territoire enclavée au cœur de la péninsule indochinoise, dépourvue des plages paradisiaques faisant le prestige de ses voisins asiatiques.

Ce pays, malheureusement le plus pauvre d’Indochine, conserve tout de même une authenticité manifeste, que 30 années de communisme accru ne sont pas parvenues à estomper. 

Moins fréquenté que la Thaïlande, moins sensationnel que le Cambodge et ses temples d’Angkor, moins médiatisé que la Birmanie et bien moins attractif que le Vietnam : Le Laos est encore très loin d’avoir livré tous ces mystères.

Surnommé le pays au million d'éléphants, cette terre rurale, de montagnes et de réserves naturelles, possède une nature exubérante et foisonnante de vie. 

Hormis Vientiane sa capitale à l’aspect provinciale, le pays comprend principalement de petits villages pittoresques, peuplés d’ethnies minoritaires pleines de sincérité.

Le Laos remplira incontestablement toute les promesses d’un voyage chargé en intensité et en émotion, à travers de formidables paysages encore préservés du tourisme de masse, au contact d’une population authentique et accueillante

1 - La Culture


Malgré les efforts vains du gouvernement communiste à endiguer la place de la religion au sein de la population, c’est bel et bien le bouddhisme qui influence largement la vie de ce petit coin d’Asie où le temps semble s’être suspendu depuis une cinquantaine d’années.

Cette religion pratiquée par l’immense majorité du pays, régie toutes les activités de la vie quotidienne.

Les Laotiens ont l’habitude, par exemple, de donner l’aumône aux moines chaque matin.

Le petit jour est un moment solennel où les moines sortent de leurs monastères, pieds nus, silencieux, vêtus d’orange, sébile en main, afin de défiler dans les rues pour collecter leur nourriture auprès des habitants. Les Laotiens croient fermement au vertus méritoires de cette action de grâce, leur assurant de futures réincarnations.

L’essentiel des habitants du pays ont conservé un mode de vie rural basé sur l’artisanat et l’agriculture, fortement empreint de coutumes et rituels ethniques qui font perdurer les chants et les musiques traditionnels.

La plupart des villages au Laos comprennent au moins un temple, qui en plus d’être des lieux de cultes, font aussi office de centre de vie sociale où se tiennent les réunions de village, les cérémonies religieuses et les festivals

2 - La beauté des paysages

En dépit du fait que le Laos ne possède aucun accès maritime, ce territoire encore épargné par les projets pharaoniques des promoteurs immobiliers, comporte de sublimes paysages à l’état brut, composés de montagnes majestueuses, de cascades et de chutes d’eaux vertigineuses, ainsi que des fleuves, des grottes et des campagnes splendides.

Les montagnes lieux idéals de randonnées, sont le refuge d’espèces endémiques surprenantes, comme les écureuils volants, le petit panda, les macaques et les éléphants.

Les chutes de Kuang Si dévalant sur plusieurs niveaux, à Luang Prabang, et les chutes déchaînées de Khone Phapheng tout près des 4000 îles, à la frontière du Cambodge, sont d’impressionnants spectacles. Nagez dans les bassins, parcourez les jungles et profitez de la beauté de ces merveilles naturelles, tout cela sera une expérience inoubliable!

3 - Les Laotiens


Souriants, sympa et très détendus, vraiment très détendus… Les laotiens affectionnent particulièrement manger en longueur de journée et profiter de moments de détente entre amis.

« Bô penh yang » (« pas de souci ») est une expression qui incarne à merveille la philosophie Lao.

Le temps est une notion assez relative et il est difficile de planifier les choses de manière stricte. Mieux vaut s’armer de patience et cultiver un côté flexible, afin de profiter pleinement du rythme de vie tranquille des habitants.

D’un caractère naturel timide et discret au prime abord, les laotiens n’en demeure pas moins adorables, doux et ouverts, si vous osez le premier pas. 

C’est un peuple terriblement attachant et incroyablement accueillant. Il n'est pas rare, au cours d'une promenade, d'être convié à un mariage, un repas, un anniversaire ou d'entrer tout simplement dans une salle de classe. Des moments uniques et inoubliables

4 - La cuisine 


La gastronomie laotienne est un fabuleux mélange d’influences thaï, vietnamiennes et françaises.

Sur une base de riz gluant, servi à tous les repas, cette cuisine saine et équilibrée, habituellement très relevée, est agrémentée de viandes de porc, de bœuf, de volaille ou de poissons d'eau douce, assortis de nombreux légumes variés.

Héritage du passé colonial français, le pain fait partie intégrante des habitudes alimentaires des laotiens.  Un voyage au Laos, c’est sans doute une formidable occasion de déguster de fantastiques plats typiques locaux, tout comme de redécouvrir des plats occidentaux, revisités par les standards Laos, que vous ne trouverez nulle part ailleurs !

N’hésitez surtout pas à tester le Larb, un plat emblématique de la gastronomie laotienne. Il s’agit d’un tartare de viande, mélangé à du jus de citron, de la sauce poisson, du piment, des herbes aromatiques et des épices. Ce plat traditionnel se déguste accompagné de riz gluant, de concombre, de petites aubergines et de haricots verts. Tout simplement succulent.

5 - Climat du Laos

Dans les régions basses des plaines, le climat du Laos est à tendance tropicale, tandis que les zones montagneuses de l’extrême Nord sont soumises à un climat subtropical.

Le pays est affecté par un phénomène de mousson irrégulier, qui chaque année ne se manifeste jamais avec une intensité identique et exactement au même moment.

On peut néanmoins distinguer l’hiver de novembre à février, avec un temps sec et ensoleillé, comportant tout de même des nuits plutôt fraiches et l’été de mars à octobre, chaud et étouffant, qui apporte son lot de pluie et d’humidité.

Les mois de mars, avril et mai juste avant l’arrivée des pluies de mousson, sont les plus chauds de l’année avec des températures avoisinant les 35° dans tout le pays, pouvant même atteindre, au mois d’avril, des pics de 45° dans le Nord. Bien qu’encore sèche, cette période de l’année peut parfois voir surgir des orages de chaleurs. En mai les températures diminuent au fur et à mesure de l’arrivée de la mousson qui se fera plus tardive dans la partie Nord du pays

6 - Formalités d’entrée au Laos

Pour se rendre à Laos, les citoyens de l’UE doivent demander un visa. 

Toutes les démarches de visa pour le Laos peuvent s’effectuer sur place, dès votre arrivée à l’aéroport. Préparez juste 30 dollars et une photo d’identité.

Vous pouvez aussi entrer en contact auprès d’une ambassade locale dans votre pays de résidence afin d’entamer la procédure depuis l’extérieur du Laos

IV - THAILANDE le grand classique

Classique incontournable de la péninsule, la Thaïlande est incontestablement l’un des plus beaux pays d’Asie. Niché en plein cœur de l’Indochine, le “pays du sourire” fait frontière commune avec quatre pays distincts : le Myanmar, le Laos, le Cambodge et la Malaisie, une singularité géographique qui en fait un carrefour de culture et de civilisation, dont résulte toute la diversité ethnique qui la caractérise.

 

Encensée pour ses plages de rêve, ainsi que sa réputation sulfureuse et festive, la Thaïlande n'en demeure pas moins un pays aux allures contrastées, ayant bien plus à offrir à ses visiteurs qu’un voyage superficiel, dépourvu de la moindre authenticité.

 

Un séjour en Thaïlande est une occasion rêvée, d’apprécier le florilège d’îles paradisiaques du sud, tout comme d’observer des éléphants dans les parcs naturels du Nord, ou de visiter d’anciennes villes royales, puis de se recueillir dans la myriade de temples du royaume, avant de se perdre dans l’effervescence de Bangkok, la capitale haute en couleurs.

Autant de raisons valables de choisir cette destination, maintes fois éprouvée, pour un premier voyage en Asie du Sud-Est

1 - La Culture


Le bouddhisme domine les valeurs morales et la cohésion de la société thaïlandaise, dont 95% de la population adepte du bouddhisme theravada, coexiste avec une minorité siam musulmane, présente dans le sud du pays.

Fervents pratiquants religieux, les temples sont évidemment légions en Thaïlande et les moines ayant fait vœux de chasteté, occupent un rang élevé au sein de l’organisation sociale.

Cette culture très ancienne confrontée depuis toujours à des flux migratoires provenant des pays voisins comme la Chine, le Cambodge, Le Laos ou la Malaisie, présente de frappantes similitudes avec les autres sociétés bouddhistes asiatiques : Il existe une très forte hiérarchie sociale et familiale.

Les thaïlandais sont extrêmement patriotes et respectent avec dévotion la famille royale. Ce culte du pays se retrouve à travers les nombreux drapeaux hissés sur les bâtiments publics, ainsi que par la présence de photos illustrant la monarchie, à l’intérieur de chaque foyer.

La boxe Thaï, le sport national, est pratiqué par tous dès l’école primaire et suscite un engouement populaire comparable à celui du football dans les pays occidentaux.

La célébration la plus importante est celle du Nouvel an Thaï ou Songkran, qui se déroule du 13 au 15 avril et marque le commencement de l’été en Thaïlande, où l’on s’adonne allègrement au rituel consistant à asperger d’eau tous les passants

2 - La beauté des paysages


Bordée par la mer d’andaman à l’ouest et le golf du siam au sud, la Thaïlande possède des îles exceptionnelles aux eaux chaudes et turquoises, les principales étant Koh Phi Phi, Koh Lanta, Koh Tao, kho phangan et Koh Chang. Tous ces paysages côtiers sont composés de plages de sables blancs bordés de jungles luxuriantes.

Les plaines du centre traversées par les estuaires du Chao Praya et de multiples autres fleuves, sont parsemées de rizières verdoyantes, donnant un aspect plus rural au pays.

Au Nord du royaume, la région montagneuse de la ville fortifiée de Chang Mai avec ses nombreuses pagodes, ainsi que la vallée de Pai, à la végétation foisonnante abritant de multiples cascades et rivières, sont de véritables paradis pour tous les amoureux de la nature

 3 - Les Thaïs


Le peuple Thaï, groupe ethnique principal de la Thaïlande, puise ses origines en Chine du Sud, au 1er siècle de notre ère, avant de s’installer dès le 11ème siècle dans l’actuelle Thaïlande.

Les thaïlandais sont connus pour leurs sourires affichés, signe de respect et de politesse. De nature assez fière, mieux vaut éviter de s’emporter en cas d’un différent et de leur faire perdre la face, ce qui pourrai être pris comme une offense. Néanmoins, ce sont des personnes joyeuses, chaleureuses et extrêmement accueillantes.

Le haut du crâne est considéré comme une partie noble du corps, il faut donc s’abstenir de caresser, même amicalement, les chevelures au risque de paraître impoli. 

4 - La cuisine


La gastronomie thaïlandaise aux notes de cuisine chinoise, indienne et même birmane, n’est pas uniforme d’un bout à l’autre du pays. Elle propose une grande variété de plats savoureux et sains, mais aussi de nombreuses recettes frites pour le plus grand le bonheur des gloutons. Les différents mets sont souvent assaisonnés de sauces ou fumets de poissons, disponibles sur toutes les tables.

Cette cuisine très épicée, aux saveurs exquises de curry, de coriandre, de citronnelle, de menthe, de basilic rouge ou de lait de coco, jouie d’une popularité internationale croissante.

Une alimentation harmonieuse aux influences multiples, associant de savoureux ingrédients au cœur de plats incontournables :

Le pad thaï, un plat traditionnel de nouilles sautés aux wok accompagnées de bœuf ou de crevettes, de petits légumes et de poudre de cacahuètes.

Le tom kha gai, une soupe mondialement connue, à base de poulet, de lait de coco, de feuilles de citronnier, de galanga, de citronnelle, de piment et de coriandre.

Le curry vert, une explosion de saveurs, composé de poulet ou de bœuf baigné dans du lait de coco, aromatisé de feuilles de citronnier et relevé de piments frais.

Le som tam, une salade de papaye verte pimentée, coupée en fines lamelles et assaisonnée d’ail et de citron frais. 

5 - Climat de Thaïlande

Le climat de la Thaïlande est globalement tropical dominé par la mousson, sauf pour la partie extrême Sud du pays, bordant la frontière malaisienne, où il est de type équatorial. 

 

On distingue principalement deux saisons : la saison sèche de décembre à avril et la saison des pluies de novembre à mars, toutes  soumises à des variables locales, du fait de la grande étendue du territoire et de la diversité de ses reliefs. On observe donc une différence climatique notable entre les régions du Nord et les provinces côtières du Sud.

Mars, avril et mai, sont les mois les plus chauds avec des températures maximales qui atteignent 36 °C. La chaleur est moins étouffante de mai à novembre lors de la saison des pluies.  En dépit des pluies et des orages, il y a de nombreuses heures d’ensoleillement dans la journée. La saison idéale est sans doute celle qui s’étend de mi-novembre à mi-février, avec des températures douces, une mer chaude et un soleil présent

6 - Formalités d’entrée en Thaïlande

La Thaïlande autorise l’accès à son royaume sans visa aux ressortissants de 53 pays différents, dont la France, la Belgique, La suisse et le Canada, pour un séjour touristique de 30 jours.Les citoyens des pays éligibles à cette exemption de visa doivent juste s’assurer de présenter un passeport encore valide 6 mois après leur date d’entrée sur le territoire.

En raison de l'amélioration de la situation sanitaire et afin de relancer le tourisme international, les autorités thaïlandaises ont décidé de prolonger la durée de séjour autorisée sans visa de 30 jours à 45 jours, du 1er octobre 2022, jusqu’au 31 mars 2023.

Pour les durées de séjours touristiques supérieures à celles accordées par l’exemption, il est nécessaire de procéder à la demande d’un visa touriste, soit en effectuant les démarches directement via le site officiel du gouvernement : https://www.thaievisa.go.th/, vous permettant d’obtenir un visa électronique en ligne, soit en vous rapprochant d’une ambassade thaïlandaise locale dans votre pays de résidence.

V - BIRMANIE, trésor caché

Le Myanmar, anciennement la Birmanie, vit sous le joug depuis plusieurs décennies maintenant, d’une dictature marxiste, exercée par une junte militaire au pouvoir.

Loin des routes touristiques classiques, ce pays reste encore méconnu des voyageurs occidentaux, du fait de l’ouverture récente de ses frontières.

Une nouvelle destination d’Asie qui attire, mais suscite aussi de nombreux doutes et interrogations sur bien des plans… La Birmanie est pourtant une terre insolite aux milles merveilles, à la gentillesse incomparable de ses habitants, valant vraiment la peine d’être visitée. 

Caractérisée par la beauté de ses paysages variés et ses belles plages de sable fin bordant des eaux de mer chaudes, la Birmanie recèle des trésors artistiques et des sites bouddhistes exceptionnels, dissimulés jusqu’à lors.  Un riche patrimoine culturel tout en splendeur, à ne surtout pas manquer!

1 - La Culture


La Birmanie est un pays empreint de traditions, fortement attaché à ses coutumes ancestrales, où la religion joue un rôle prépondérant, dans une société puritaine et conservatrice.

Si aujourd’hui, la population compte environ 90% de bouddhistes croyant en la réincarnation et au Karma, fervents adeptes de la méditation et de la prière ; La Birmanie reconnaît théoriquement la liberté de culte des minorités religieuses chrétiennes et musulmanes, faisant pourtant l'objet de discriminations, notamment dans les campagnes. 

Avec cent trente-cinq groupes ethniques officiellement recensés, le Myanmar affiche une diversité et une richesse culturelle unique au monde. Les communautés les plus importantes étant celles des Karen, des Shan, des Bamars, des Karenni, des Mon, des Kachin, des Chin et des Arakan.

Outre sa langue officielle le Birman, la Birmanie comprend une mosaïque de dialectes d’influence indo-européenne ou tibéto-birmane, parlés à travers tout le pays. Le style d’écriture birman est un dérivé de caractère indiens associés à d’anciennes calligraphies birmanes.

L’artisanat constitue une des plus importantes sources de revenue de la population, il est de ce fait assez aisé de se procurer de nombreux produits confectionnés à la main, telles que de des vêtements, des parures, des bijoux ou des objets de décorations.

Notez toutefois qu’il est préférable d’éviter les grands marchés où convergent la plupart des touristes. Privilégiez plutôt les petites boutiques à l’écart des circuits touristiques où vous trouverez des articles beaucoup plus authentiques

2 - La beauté des paysages


À ce jour entouré de mystères, le Myanmar reste une terre à la beauté et au charme intact, proposant en un seul territoire, un condensé de tout ce que le Sud-Est asiatique peut offrir de mieux en terme de paysages fabuleux : Forêts vierges, montagnes aux cimes enneigées, plages sublimes, ainsi que des monuments et d’anciennes cités, étonnants vestiges de civilisations flamboyantes.

Voyage au parfum d’aventure, découvrez les plages du Chuang Thar ou encore les pagodes dorées de Bagan.

Le Lac Inle situé en pleine montagne, bordé par plus de 70 villages, refuge du peuple Intha, est sans doute une des destinations les plus authentiques et magnifiques d’Asie.

Le mont Popa, un volcan endormi depuis 1500 ans qui culmine à plus de 1500 m d’altitude et surplombe la région de Mandalay est une destination très appréciée par les touristes en Birmanie. Cette province abrite une végétation luxuriante avec pas moins de 200 ruisseaux. Site sacré pour la population locale, le mont Popa est aussi un lieu de pèlerinage

3 - Les Birmans

Les Birmans sont d’une nature plutôt douce et accueillante, curieux de recevoir des étrangers qu’ils n’ont pas encore trop l’habitude de côtoyer dans leur pays.

Les 130 minorités se partageant le territoire, avec chacune leurs particularités linguistiques et culturelles, offrent aux visiteurs une opportunité unique de découvrir une pléiade d’us et coutumes, en un seul pays, au cours d’un même voyage.

Un trait de caractère commun caractérise tout de même ces multiples communautés, celui du respect des anciens et le respect rigoureux du protocole

4 - La cuisine 


La gastronomie Birmane est influencée par les cuisines indiennes, chinoises, thaïlandaises, revisitées par les habitudes culinaires des ethnies locales.

Généralement à base de riz et relevé de curry, le repas typique birman est aussi accompagné de volaille, de mouton, de crevettes ou de poisson, ainsi que d’un léger bouillon et de plusieurs petits plats de légumes.

Vous ne retrouverez que très rarement du bœuf dans vos assiettes, car défendu à la consommation, tout comme du porc, considéré comme impropre.

Le ngapi est un ingrédient très utilisé dans la cuisine birmane, il s’agit d’une pâte salée de poisson ou de crevette faisant office d’assaisonnement dans la plupart des mets. 

Parmi les plats typiques à absolument goûter lors d’un voyage en Birmanie, on retrouve :

Le laphet thoke, une salade de feuilles de thé, garnie de gousses d’ail frites, de fèves de soja, de crevettes séchées, de tomates, de cacahuètes et de graines de sésame grillées.

Les nouilles shan, l’un des plats les plus populaires du Myanmar, une soupe de nouilles de blé ou de riz, accompagnée de poulet et de poudre de cacahuètes grillées.

Ou encore Le mohinga, le plat national birman, un velouté épais de curry garni de vermicelles de riz, de poisson, d’œufs, de pois croquants et agrémentée d’ail, d’oignons, de gingembre et de citronnelle

5 - Climat de Birmanie

En Birmanie le climat de type tropical se caractérise par deux saisons :

- La saison sèche, d’octobre à février qui offre une météo ensoleillée et des températures agréables. La période de février à mai, est généralement la plus chaude à travers tout le pays. 

- La saison des pluies de mai à octobre, essuyant des épisodes mousson provenant du Sud-Ouest. Les fortes pluies rendent parfois certains sites inaccessibles en raison du mauvais état des routes.  

Les régions autour des deltas fluviaux enregistrent le plus fort taux de précipitations annuelles, alors que les régions centrales sont les plus sèches du pays.

La partie Nord du pays est la plus fraîche avec des températures moyennes aux alentours des 21°, tandis que les provinces côtières et des deltas observent des moyennes beaucoup plus chaudes avoisinant les 32°.

6 - Formalités d’entrée en Birmanie 

Pour pouvoir entrer sur le territoire birman, il faut absolument posséder un visa et pouvoir présenter un passeport encore valide 6 mois après votre arrivée, comportant au moins 3 pages vierges.

Le visa touristique pour la Birmanie est généralement limité à une période de 28 jours de visite sur place et reste valide 3 mois après sa date d’émission.

Vous pouvez soit effectuer votre demande de visa électronique, directement via le site officiel du gouvernement birman : https://evisa.moip.gov.mm/, qui vous garantira l’accès au territoire à partir des aéroports internationaux de YangonMandalay et Naypyidaw ainsi que par certains postes frontières terrestres.

Ou vous pouvez tout simplement, prendre contact auprès d’une ambassade birmane locale, dans votre pays de résidence, en vue d’entamer les démarches

Nous espérons vivement que ces informations se révèleront pertinentes et susciteront en vous le désir de découvrir tous ces fabuleux pays, qui vous l’aurez compris, au-delà de leurs subtiles différences cultivent des valeurs communes remplies d’humanité, promesses de chaleureux accueils, de sourires sincères, de gentillesse et de bienveillance.

Peu importe le choix du premier pays à découvrir, il saura indéniablement vous captiver et vous insuffler l’envie de revenir visiter les autres. L’Asie du Sud-Est vous attend avec impatience et nous nous ferons un plaisir d’organiser le voyage de vos rêves !!!

Pour les plus indécis d’entre vous, Tonkin Voyage propose des circuits combinés menant de part et d’autres des frontières de la région.