Voyage sur mesure Vietnam avec agence locale
Sites à découvrir
Temoignages Tonkin VoyageTonkin Voyages dans les guides de voyagesTonkin Voyages sur Tripadvisor 2021

LES VILLAGES TYPIQUES AU VIETNAM

Le Vietnam est une destination privilégiée par de nombreux touristes tout au long de l’année, la reconnaissance de ce pays par l’Unesco ne fait qu’accroître sa popularité auprès des étrangers. Il y a des endroits qui sont indispensable à voir ou à visiter si on y va pour la première fois. Vous êtes un amoureux de la nature et du dépaysement ? Vous êtes à la recherche de rencontres authentiques ? Nous avons beaucoup de villages typiques qui vous permettront de pouvoir souffler tout en profitant de la quiétude environnante. Voici quelques suggestions qui pourraient vous intéresser.


 
+ Le village de Cat Cat à Sapa : A Sapa, vous pouvez non seulement profiter des paysages naturels tels que les rizières en terrasses, la Cascade d’Argent ou le mont Fansipan, mais vous avez également la possibilité de visiter des villages et hameaux paisibles et préservés. Vous pouvez découvrir la culture de la minorité ethnique ainsi que la nature sauvage. Le village de Cat Cat est situé dans la vallée de Muong Hoa sur le versant de la colline. Il est loin du centre ville de Sapa à environ 2 kilomètres. De là, vous pouvez vous rendre à celui-ci à pied ou en moto. C’est le village de la minorité ethnique H’Mong qui est le plus important groupe ethnique de cette région. L’artisanat traditionnel dans ce village a été bien entretenu comme : le tissage, la sculpture, la fabrication d’outils agricoles et l’artisanat d’art. On y cultive le riz et le maïs en terrasse, à flanc de montagne. Tout ici est fait selon les traditions ancestrales. C’est par ailleurs l’un des rares endroits dans le pays où elles ont été sauvegardées à ce point.


 
+ Le village de Tra Qué : Situé à 3km de Hoi An, Tra Que est un petit village charmant situé à Cam Ha aux environs de Hoi An, sur la route de Hai Ba Trung en allant vers An Bang Beach. Le village est séparé en deux parties et se compose de petits jardins écologiques. Établis il y a 300 ans et entourés par la rivière Đế Võng, les premiers habitants de Tra Que étaient d’abord des pêcheurs avant de se concentrer sur l’agriculture. Il tire son nom des goûts et des arômes du village de légumes, se traduisant littéralement par «thé à la cannelle». 150 propriétaires et 400 cultivateurs vivent sur place et cultivent environ 20 types de légumes et d’herbes dont la menthe, de la salade, du basilic, de la coriandre, du brocoli sur plus de 40 ha de terrains. Visitez cet endroit vous permettra de découvrir les techniques pour entretenir ces potagers mais également l’arrosoir à 2 arrosoirs. La particularité est que les habitants n’utilisent aucun pesticides, pas d’arrosage automatique, ni de tracteurs, tout est fait à l’ancienne.

+ Le village de Cu Lan : Le village de Cu Lan doit son nom à une espèce végétale locale qui s’épanouit entre les rangées de pins. Cu Lan est également le surnom, en vietnamien, du loris paresseux, ce petit primate irrésistible aux grands yeux écarquillés pareil à une peluche que l’on trouve en train de dormir paisiblement à l’ombre des arbres du village. S’étendant sur un espace de quelque 30 hectares, le village se cache dans une forêt nichée au pied du mont Langbiang, à 20km de Dalat. Ici,  les K’ho, l’une des 54 ethnies du Vietnam, vivent dans des maisons sur pilotis adossées au versant escarpé. Celui-ci propose de très nombreuses activités : cerf-volant, trekking, ballade sur le lac, pêche, pique-nique, jeux folkloriques et spectacles de gongs. Il y a même une galerie pour les amateurs de peinture.
Vous pourrez randonner pour explorer le village et vous balader sur les petits sentiers menant vers les maisons couvertes de pailles des K’ho. Ou vous pouvez vous risquer à traverser les ponts suspendus rudimentaires qui enjambent le village et les prairies de myrtes violettes et d’hémérocalles jaune citron. Vous êtes amateurs de sensations fortes, il y a la possibilité de monter à bord d’une jeep et de sillonner les routes à flanc de colline. Direction le hameau Duoc. Ses rangées de maisons sur pilotis en bois se reflètent dans le grand lac comme un miroir et rappellent le passé.  Les jours de fête, des courses de pirogue sont organisées. La nuit, on allume des lanternes pour rendre le hameau plus mystérieux.


 
+ Le village de Ban Ho :  Le village de Ban Ho est situé à environ 30 kilomètres au sud-ouest du centre de la ville de Sapa. Le centre du village de Ban Ho est le hameau de Den. C’est le point de rencontre des deux ruisseaux célèbres, y compris le ruisseau de Muong Hoa et le ruisseau de Lavie. La route vers le village de Ban Ho est sinueuse. En se rapprochant du village, vous sentez qu’il fait un peu plus chauds que dans la ville de Sapa ou le village de Ta Phin. En arrivant vous serez surpris par la couleur jaune brun de la forêt Hoang Lien et de la couleur verte du riz des hautes terres en terrasses. Il y a cinq groupes ethniques qui vivent ensemble comme les H’Mong, Dao, Tay, Giay et Nung. Le principal groupe ethnique est le Tay. Chaque groupe ethnique apporte des couleurs différentes à travers des jeux, des danses et des plats uniques dont vous vous souviendrez longttemps. Vous serez traités par l’hôte avec des mets raffinés tels que le poisson de fond grillé, le riz gluant violet, le riz en tube de bambou, le porc rôti ou le canard accompagné de pousses de bambou acidulées. Dépaysement garanti !


 
+ Le village de Duong Lam : Situé à 45 km à l’ouest de la capitale de Hanoi, Duong Lam est un ancien village en ruche d’abeille qui est connu par son cachet exceptionnel de son architecture et de son ancienneté. Ce village possède plus de 300 maisons traditionnelles (un ensemble unique au Vietnam avec Hoi An) en briques de latérite datant de plus de 300 a 400 ans et elles sont encore bien conservées aujourd’hui. Duong Lâm a su également garder son charme ancestraux de village rural typique de delta du fleuve Rouge. Le voyage au village Duong Lam est un voyage de retour à la racine de la culture et des traditions du Vietnam. À l’entrée, se trouve un grand et vieux banian de 300 ans, qui est le témoin d’innombrables changements de la localité. Au coeur de celui-ci, la maison communale (dinh en vietnamien), l’emblème du village vietnamien, est le centre de la vie politique, sociale et religieuse.Parmi les autres monuments remarquables, la pagode de la Dame Mia. Datant depuis (1623-1657), recèle 287 statues de toute taille, en bronze, bois de jaquier et terre cuite, dont certaines dateraient du 17e siècle. Duong Lâm compte plusieurs éléments principaux d’un ancien village : temples, puits et maisons datant de centaines d’années.

 Duong Lâm a été le premier village à être classé, en 2005, “vestige historique nationale”.


 
+ La village de Ham Ninh : Le village de pêcheurs de Ham Ninh, situé au pied de la montagne de Ham Ninh, se trouve à environ 20 km au nord-est du centre de la ville de Duong Dong. Les habitants ici vivent toujours dans des cottages carrelés avec des feuilles. Tous les jours, ils vont au large pour la pêche aux crevettes, la capture d’holothuries ou la chasse aux perles. Les paysages ici sont divers et variés  avec des montagnes, des forêts, des rivières et la mer.l es visiteurs ne seront pas seulement plongés dans un espace paisible, paisible, charmant et exotique, pour observer par eux-mêmes la beauté naturelle de la nature, explorer la vie culturelle des pêcheurs. Visiter Ham Ninh tôt le matin pour profiter de la beauté de cette mer. Ici, vous apprécierez le clair de lune qui flotte sur la mer. celle-ci est légèrement en pente et s’arrêtent quelque temps jusqu’à la lisière de la forêt puis s’échappent laissant une immense plage de sable aux coquillages. Debout sur le pont, vous pouvez voir au loin l’image des îles Hai Tac et de Hon Nghe. De plus, en venant sur cette île, n’oubliez pas d’essayer le plat de crabe bouilli si savoureux qu’il est difficile de le trouver ailleurs.


+ Le village de Cua Van : Cua Van est certainement l’un des plus jolis villages de pêcheurs du Vietnam. Situé au cœur de la baie de Ha Long, patrimoine naturel du monde, province de Quang Ninh (Nord) avec ses paysages à couper le souffle, il demeure une destination de choix en raison de la beauté primitive de la nature environnante. Les habitants, installés dans des maisons flottantes, vivent principalement de la pêche et les enfants suivent les cours dans des classes, elles aussi flottantes. C’est l’occasion de s’acclimater au mode de vie des habitants, qui pêchent la nuit (notamment les méduses) et travaillent au village le reste de la journée, tant à l’élevage des poissons qu’à la culture des perles. La pêche nocturne au calamar est l’une des activités les plus prisées des voyageurs. Les habitants proposent également aux habitants de passer la nuit chez eux pour un dépaysement total. Il est le plus grand de tous les villages flottants de pêcheurs le long des îlots de la baie de Ha Long, avec plus de 170 maisons reliées entre elles par des cordes. En se rendant sur place, vous vous retrouverez plongés dans un espace calme et paisible, où vous aurez la possibilité de voir comment se déroule la vie dans un village flottant. Ces particularités ont permis de le faire connaître mondialement ces dernières années, cité régulièrement dans les classements des plus beaux villages du monde (dont celui donné par le Huffington Post en 2015). Il constitue l’un des exemples les plus représentatifs et les mieux conservés des traditionnels villages flottants du Vietnam. Construite au pied de la baie, cette petite commune est aujourd’hui devenue une attraction touristique à part entière.